Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Casinos: La géographie élastique du Conseil fédéral

Pierre Dubois est président de la Romande des Jeux. Ancien conseiller d’Etat socialiste du canton de Neuchâtel, de 1980 à 1987, l’homme se départit rarement de son calme et de sa sérénité. Mais la décision du Conseil fédéral d’écarter tous les projets de la Romande des Jeux de la nouvelle carte des casinos en Suisse romande l’a fait réagir. Entretien gs.

DP : La Romande des Jeux critique le manque d’impartialité du Conseil fédéral concernant l’attribution des autorisations de casinos A et B. Pourquoi ?

Pierre Dubois : Au niveau de l’analyse politique, je considère que la ligne de conduite adoptée par le Conseil fédéral est inadmissible. On a écarté ce qui était public ; non seulement tous les projets de la Romande des Jeux, mais aussi les casinos de Genève, de Bienne, de Thoune et de Locarno qui étaient des projets d’utilité publique. Sur les vingt-deux projets publics seul Lugano (qui est à 60% aux mains de la ville) a été choisi. Le Conseil fédéral a le droit de favoriser les intérêts privés des casinotiers. Mais s’il le fait, il doit alors respecter les règles du jeu qu’il a lui-même fixées.

Qu’est-ce qui n’a pas été respecté ?

Le Conseil fédéral a publié des directives précises concernant l’attribution des casinos. Un certain nombre d’entre elles n’ont pas été respectées dans les projets retenus.
La Suisse romande a été délimitée en un territoire divisé en deux parties : d’un côté Genève, Vaud-ouest, Neuchâtel, Fribourg et Jura et de l’autre Vaud-Est et Valais. Le premier secteur avait droit à un casino A et à trois ou quatre casinos B. Le second, en revanche, n’avait pas droit à un casino A, mais seulement à deux casinos B. Or, sans vouloir faire de la polémique, Montreux qui, je crois, est considéré par tout le monde comme à l’est du canton de Vaud, a reçu l’autorisation d’ouvrir un casino A ; ce qui contredit la directive. Cette décision nous a pour le moins étonnés. On s’est alors adressé à la commission qui nous a répondu que l’interprétation du Conseil fédéral situait Montreux à l’ouest du canton. Drôle de notion de géographie !
Deuxième critère, il était demandé de proposer des projets situés dans des lieux touristiques. La Romande des Jeux a scrupuleusement suivi les directives et déposé des demandes d’autorisation pour des casinos situés dans des lieux touristiques. Résultat final, le Conseil fédéral choisit Granges-Paccot, Courrendlin et Meyrin qui sont tout sauf des endroits attractifs de ce point de vue là.
Enfin, troisième critère, l’ordonnance du Conseil fédéral exigeait que les casinos assurent 25 millions de revenu brut par année. Mais les projets retenus comme Zermatt, Crans-Montana ou Courrendlin prévoient d’arriver à 8 millions. Quant à Montreux, il annonçait au départ un revenu de trente millions par année. Et au moment où le groupe français Barrière entre dans l’affaire, le revenu passe à 90 millions, ce qui ferait de Montreux un des casinos les plus fréquentés d’Europe. Il faut en effet accueillir 3500 visiteurs par jour pour arriver au résultat escompté.

Que pouvez-vous faire aujourd’hui ?

Nous avons demandé une explication au Conseil fédéral fin octobre. Nous n’avons pas encore reçu de réponse. Nous avons aussi saisi la commission de gestion du Conseil national et du Conseil des Etats qui va se pencher sur le problème.
Vous savez, je fais de la politique depuis cinquante ans et j’ai l’habitude de perdre, ce n’est pas le problème. Mais là, rien n’est clair.
Pierre Dubois

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/2984 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/2984

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP