Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Franc fort, quel avenir?

Un an après l’abandon du taux plancher, le franc demeure trop fort pour s’imposer dans le débat

Photo Pierre Luypaert
Photo Pierre Luypaert (licence CC)

On connaît les mécanismes qui devraient permettre au marché de fixer des taux de change correspondant à la parité du pouvoir d’achat des différentes monnaies. Une monnaie trop fortement appréciée renchérit les biens et les services exportés et, inversement, réduit les prix à l’importation.

En principe, le pays à monnaie forte exporte moins et importe davantage: sa banque centrale manque dès lors de devises et s’en procure en vendant de sa monnaie, ce qui en diminue la valeur de change.

Avec le franc suisse, ça ne fonctionne pas vraiment. D’abord parce que le marché des changes étant devenu mondial, nombre de spéculateurs y jouent le franc suisse à la hausse.

Pour une autre raison ensuite, en laquelle beaucoup voient un effet positif du franc surévalué: l’économie suisse a su maintenir sa capacité d’exportation et s’adapter en modernisant ses structures de production, en investissant dans la recherche et développement dans des secteurs de pointe, caractérisés par une forte capitalisation et connus pour la persistance de marges confortables sur des produits souvent exclusifs et protégés par des brevets ou des marques – chimie et pharmaceutique, horlogerie, mécanique de précision.

Pour preuve: depuis le renoncement au taux plancher du franc contre l’euro, la balance commerciale est restée positive, avec un excédent trimestriel de l’ordre de 20 milliards. La BNS vient de rappeler que la Suisse demeure en tête des pays classés d’après la compétitivité de leur économie.

Réflexions sur le franc fort

Sous ce titre, DP 2095a réunit en un tiré à part une série de cinq articles publiés par Jean-Pierre Ghelfi en septembre et octobre 2015.

Pour un certain temps, la Suisse continue de tirer profit d’une politique fiscale agressive qui lui aura permis d’accueillir un grand nombre de sociétés internationales pour qui les avantages fiscaux compensent largement les coûts élevés liés au franc fort. Enfin, la libre circulation des personnes joue elle aussi un rôle important en permettant à toutes ces entreprises de bénéficier d’une main-d’œuvre flexible et relativement bon marché.

Les changements qui s’annoncent sur ces deux avantages relatifs suffiront-ils à rapprocher le franc de sa parité? Pour l’heure, on ignore combien d’entreprises quitteront la Suisse lorsque les cantons imposeront les bénéfices acquis à l’étranger, comme le prévoit la troisième réforme de l’imposition des entreprises RIE III (DP 2077). On ignore aussi largement les conséquences que pourrait avoir la suspension de la libre circulation des personnes, a fortiori celle de l’ensemble des accords bilatéraux.

Reste un facteur essentiel: l’excédent de la balance des paiements, joint à la très forte épargne qui freine la demande intérieure de biens et services et donc les importations – mais non les achats directs outre-frontières. La création d’un fonds souverain (DP 1958) pourrait contribuer à rééquilibrer la balance des paiements et réduire les pressions à la hausse du franc. L’excédent d’épargne dépend largement de la politique budgétaire, mais aussi du deuxième pilier, fort de plus de 700 milliards de capitaux.

En résumé: on peut imaginer que la Suisse connaisse une crise suffisamment profonde pour que le franc revienne à son point d’équilibre, en particulier grâce au découragement des spéculateurs. Reste le prix à payer en termes d’emplois perdus, de potentiel industriel détruit, de difficultés budgétaires accrues, pour ne rien dire des inéluctables conséquences politiques et sociales – ni de la nouvelle crise financière mondiale dont Josef Stiglitz prédit la survenance.

La prévention ou la limitation de tels dommages pourrait impliquer la réinstauration d’un taux de change fixe, du moins avec l’euro, monnaie du principal partenaire économique de la Suisse. D’aucuns, les syndicats notamment, voient dans cette mesure, mise en vigueur entre septembre 2011 et la mi-janvier 2015, la seule option raisonnable pour un pays trop petit pour avoir à lui seul un impact sur les marchés des principales devises, dollar et euro en tête.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/28795 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/28795

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP