Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Quarante-cinq artistes solidaires avec les femmes victimes du cancer du sein

Des seins à dessein, Espace Arlaud, Lausanne, jusqu’au 8 novembre 2015

L’exposition que présente actuellement l’Espace Arlaud à Lausanne est un peu particulière.

En 2003, Francine Delacrétaz, qui allait être emportée trois ans plus tard en pleine jeunesse par un cancer du sein, et la docteure Marie-Christine Gailloud-Matthieu, ont créé une fondation destiné aux femmes touchées par cette tumeur. En 2006, une vente d’œuvres d’art dans ce même Espace Arlaud a contribué au financement de la fondation. Son titre, Des Seins à Dessein, avait été trouvé par Francine Delacrétaz elle-même. Une deuxième édition a eu lieu en 2010. Et la troisième aujourd’hui.

Visiter cette exposition, voire y acquérir une œuvre, c’est donc faire preuve de solidarité avec les victimes de ce fléau. Le cancer du sein est en effet la tumeur la plus fréquente chez les femmes. On diagnostique 5’200 nouveaux cas par an dans notre pays.

Mais la visiter, c’est aussi s’offrir le plaisir de parcourir un éventail significatif de la création artistique contemporaine en Suisse. 45 artistes, femmes et hommes, de plusieurs générations, connus ou moins connus, participent à cette exposition. Nous n’en donnerons évidemment pas une liste exhaustive. Nous avons plutôt cherché à saisir diverses tendances et à voir comment ces artistes inscrivent leur œuvre dans cette thématique générale du sein et des atteintes pathologiques portées à celui-ci.

Chez certains artistes, l’allusion est directe. On remarquera par exemple les belles porcelaines blanches de Patricia Glave, en forme de seins. Stéphanie Jeannet dessine un être mi-féminin mi-animal dont le corps est couvert de seins, comme la fameuse Artémis d’Ephèse. Ghislaine Portalis s’inspire du bol en forme de sein offert par Louis XVI à Marie-Antoinette. La vidéo de Jean Otth montre un corps dénudé qui se couvre progressivement de points, suggérant l’avancée de la maladie.

Chez d’autres artistes, on est davantage dans l’univers de la suggestion. Jacques-A. Bonnard a créé une chemise de femme dont le plissé permet d’imaginer l’absence d’un sein après son ablation. Si la maladie engendre des maux physiques, elle est connue pour entraîner aussi des souffrances morales, liées notamment à un sentiment de perte de la féminité. Elle est source d’angoisse et de révolte. Cette dernière est fort bien suggérée par Cendrine Colin, qui présente côte à côte Healing (Guérison) sous forme d’un ensemble de roses, et Inner Conflict (Conflit intérieur), où les mêmes fleurs sont accompagnées d’une grenade à main prête à être dégoupillée. Sur un mode plus ludique, Raquel Dias détourne des objets du quotidien, à la manière des ready made, et offre des compositions de pommes ou fraises en forme de seins.

Elle accompagne son œuvre d’un poème qui résume parfaitement l’esprit de l’exposition :

Je suis une femme. J’ai deux seins, encore sains.
Pour toujours j’espère.
La violence de la maladie.
Douloureuse et indélébile, telle une brûlure.
Une trace restera sûrement, peut-être pas.
Ce cancer, jamais j’espère!
Dans ces atmosphères, je respire.

Elise Gagebin-de Bons a posé cinq figurines de plomb sur un socle. Elles peuvent évoquer ces déités préhistoriques ou antiques dont les attributs féminins – pubis et poitrine – étaient liés aux cultes de fécondité. Alors que les figures anthropomorphes de Nicola Zaric offrent des réminiscences de statuettes égyptiennes ou étrusques. Quant à Vincent Kohler, il assume pleinement le côté kitsch de son œuvre: une immense tranche d’Emmental en résine, dont les trous rappellent la forme des seins: présence-absence. Le côté symbolique est plus net encore avec les créations de Sandrine Pelletier (verre mis en fusion puis solidifié, mélangé à des pigments colorés) qui pendent de barres et suggèrent l’évolution des angoisses.

Certaines œuvres ne présentent pas de référence directe au cancer ni même au sein, mais mettent en valeur le corps en mouvement, à l’instar des fortes calligraphies de Francine Simonin. Notons enfin une ouverture aux traditions culturelles et esthétiques étrangères, avec les grandes peintures d’Omar Ba, originaire du Sénégal. Ses femmes sont ornées d’élégants vêtements et de dentelles, avec un effet de trompe-l’œil: les traits de pinceau blancs suggèrent des plumes qui virevoltent.

Ce n’est là qu’un choix subjectif visant à mettre en valeur diverses approches et techniques. Par ailleurs, la visite de cette exposition concourt aussi à la prise de conscience par le visiteur de la réalité douloureuse que vivent de trop nombreuses femmes.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/28207 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/28207

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP