Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

Réflexions sur le franc fort: tiré à part d’une série de cinq articles de Jean-Pierre Ghelfi publiés dans DP 2091 à 2095

Les «milieux économiques» prétendent que le franc fort est une plaie pour les entreprises et l’emploi. Vraiment?

Ce magazine hors série est disponible sur le site, sur papier (édition PDF de 12 pages) et comme eBook (édition Kindle, édition ePub)

Depuis que la Banque nationale suisse (BNS) a mis fin, à mi-janvier, au cours plancher de 1,20 franc pour 1 euro, il n’y a plus guère de sujet touchant à l’économie qui ne fasse pas référence au problème du «franc fort». Le plus souvent, évidemment, pour déplorer cette situation. Et rendre le franc, donc la BNS, responsable des difficultés que peuvent rencontrer des entreprises ou même des branches entières.

Pourtant le franc n’a cessé de se renforcer au cours des quatre dernières décennies, et, dans l’ensemble, la croissance économique a été plutôt meilleure en Suisse que dans les autres pays développés. De manière à peine provocante, faut-il dire «à cause du franc fort» ou «grâce au franc fort»?

Sommaire

La surévaluation «extrême» du franc
Les entreprises annoncent le pire… qui se fait toujours attendre

Un franc toujours plus fort
Après quatre décennies de hausse du franc, l’économie se porte plutôt bien!

Une hausse disproportionnée du franc
La Banque nationale en bouc émissaire

Comment le franc est devenu le franc
L’idéologie de la stabilité

Un havre de paix monétaire
Et si la Suisse ne savait pas faire autre chose?

L’auteur

Né en 1941, Jean-Pierre Ghelfi, socialiste neuchâtelois, est économiste. Il fut conseiller économique du syndicat FTMH, devenu Unia, vice-président de la Commission fédérale des banques (qui a précédé la Finma) et président du Conseil d’administration de la Banque cantonale neuchâteloise.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/28175 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/28175

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP