Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Le «Tax Freedom Day», un indicateur trompeur

Voir dans le calendrier un jour de la libération fiscale est la manifestation d’un individualisme socialement destructeur

Photo tigerlily713
Photo tigerlily713 (licence CC)

Les indicateurs chiffrés sont censés nous fournir une information utile et facilement compréhensible. Or trop souvent ils travestissent la réalité et obéissent à des objectifs idéologiques. Ainsi du Tax Freedom Day, en français le jour de la libération fiscale.

Imaginé dans les années 1970 par une fondation américaine, la Tax Foundation, cet indicateur révèle le jour de l’année à partir duquel le contribuable moyen est libéré des prélèvements obligatoires (impôts, taxes et cotisations). Il doit permettre de comparer la charge fiscale des personnes physiques selon leur domicile.

Cette fondation fut créée par des représentants de grandes entreprises américaines, elle aujourd’hui encore dirigée par des entrepreneurs et financée par ces entreprises. On ne s’étonne pas de trouver parmi les donateurs d’une institution qui prône ouvertement le moins-disant fiscal les très réactionnaires frères Koch, proches du Tea Party et contempteurs inlassables de l’Etat.

Hans-Rudolf Merz fit de cet indicateur une information officielle diffusée chaque année par le département fédéral des finances, mais en «oubliant» de compter les cotisations et primes des assurances privées obligatoires, de manière à améliorer la position de la Suisse dans le classement international. Eveline Widmer-Schlumpf y renonça lorsqu’elle prit les rênes du département. Ce qui n’empêche pas l’indicateur de perdurer. Ainsi la dernière livraison a inspiré ce titre accrocheur et trompeur au Tages-Anzeiger: «Chacun travaille la moitié de l’année pour l’Etat».

Trompeur tout d’abord parce que le contribuable moyen n’existe pas. La charge fiscale varie fortement selon le domicile et la situation financière. Trompeur surtout parce que cet indicateur subodore que les impôts et taxes nourrissent les caisses publiques au détriment du porte-monnaie du contribuable. Il contribue à asseoir l’image d’enfer fiscal que les partisans du moins d’Etat s’efforcent d’instiller dans les esprits.

Aussitôt publié, l’indicateur a suscité la rogne des Jeunes UDC qui revendiquent une baisse généralisée des impôts et des taxes.

Cette approche réductrice – l’impôt payé est un revenu perdu – fait fi des prestations publiques nécessaires à l’acquisition du revenu des personnes: de la formation à la santé, en passant par les infrastructures, la sécurité et la justice notamment. Elle fait l’impasse sur la solidarité et la culture qui constituent pourtant des éléments indispensables à une société civilisée. Les calculs d’épicier qui président à l’élaboration de cet indicateur ignorent allègrement toutes ces tâches de l’Etat, conditions nécessaires tout à la fois à la vie sociale et économique.

Quant aux comparaisons internationales, elles sont vides de sens si l’on ne met pas en regard les dépenses publiques et la qualité de vie de celles et ceux qui les financent. Autant l’évaluation permanente de l’efficacité et de l’efficience de l’action publique se justifie, autant la diffusion de tels indicateurs ne sert que la cause d’un individualisme socialement destructeur. 

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/27990 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/27990

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP