Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Discordante concordance

Revenir au contenu véritable de la notion de concordance, plutôt que de fantasmer sur une bipolarité qui n’a pas de sens en Suisse

Photo Todd Martin
Photo Todd Martin (licence CC)

«Aujourd’hui c’est le règne de la cacophonie.» C’est le constat désabusé de Martin Bäumle, président des Verts libéraux, à propos de ce que l’on entend par concordance. Mais lui-même ne semble pas très au clair sur le sens à donner à ce principe de gouvernement.

A peine la campagne électorale a-t-elle démarré que s’expriment les ambitions des partis pour le Conseil fédéral. Martin Bäumle a tenté de convaincre ses homologues de fixer des règles pour l’élection du collège gouvernemental en décembre prochain. En vain. Chacun des partis manifeste ses ambitions ou cherche à tirer la couverture à lui en protégeant ses acquis. Le principe de proportionnalité le dispute à l’établissement de coalitions et de majorités fantasmées.

Pour Martin Bäumle, la force des partis, exprimée en sièges et en voix, devrait dicter la composition du Conseil fédéral. Donc une représentation proportionnelle.

Le socialiste Christian Levrat, lui, veut empêcher que l’UDC et le PLR dominent le gouvernement, alors que ces deux partis ne disposent pas d’une majorité au Parlement. En clair, il vise à maintenir à l’exécutif une «majorité des forces progressistes». Nous avons dû manquer un épisode de la législature… ou alors il fait référence à un autre pays!

Pour le PDC Christophe Darbellay, l’UDC a fondamentalement droit à deux sièges, mais on attend d’un parti gouvernemental un autre comportement que le refus de tout compromis et la diffamation systématique de ses partenaires bourgeois. Par ailleurs, il n’est pas d’usage de ne pas réélire un magistrat – lire Eveline Widmer-Schlumpf – qui donne satisfaction.

Toni Brunner se plaint amèrement de la mise à l’écart de son parti, l’UDC, et dénonce une domination du centre-gauche. Là aussi nous cherchons vainement ce centre-gauche dominateur. Au nom de la proportionnelle, il revendique un deuxième siège.

Quant à Philipp Müller, président du PLR, il renvoie prudemment à un choix qui appartient au peuple, puis au Parlement. Tout en regrettant lui aussi la politique de centre-gauche menée par l’exécutif et le législatif.

Visiblement, à droite comme à gauche, on cherche à imposer une vision bipolarisée du paysage politique, qui devrait se refléter au Parlement comme au gouvernement. Or cette lecture ne correspond pas au fonctionnement réel des institutions. En Suisse, ni majorité ni opposition au sens des régimes parlementaires. Mais des majorités changeantes au gré des dossiers (DP 2085).

On a vu le centre-gauche imposer l’abandon du nucléaire alors que le centre-droit dicte sa loi en matière économique et financière. La récente tentative de rapprochement entre UDC, démocrates-chrétiens et libéraux-radicaux n’a pas tenu trois mois. Un catalogue de mesures propres à soutenir l’économie et signé en grande pompe par les trois présidents n’a pas résisté à l’épreuve d’une campagne d’économies, l’UDC préférant privilégier les agriculteurs et l’armée, le PDC les familles et le PLR la culture et la recherche.

Ne nous lassons pas de la répétition. La concordance ne relève pas d’une formule arithmétique. Si elle postule la participation au gouvernement des principales forces politiques, c’est dans le but de parvenir à des solutions de compromis portées par des majorités variables, au Parlement et le cas échéant en votation populaire. Dans cet esprit, participer n’implique pas un accord permanent entre tous les partis de gouvernement. Mais participer ne peut se conjuguer avec un désaccord permanent tel que le pratique l’UDC.

Voyez la politique d’asile. L’UDC a fait de ce dossier son fonds de commerce. Mais lorsque le Conseil fédéral propose une procédure accélérée – ce qu’elle a toujours revendiqué –, elle s’y oppose seule contre tous (DP 2086).

Dans une interview par ailleurs émouvante, Doris Fiala, conseillère nationale PLR zurichoise qui vient de visiter plusieurs camps de réfugiés au Proche-Orient, dénonce vigoureusement l’utilisation de l’asile comme «jouet électoral». Mais elle croit pouvoir discipliner l’UDC en lui concédant un deuxième siège au Conseil fédéral: mettons-les «à ramer avec nous dans la barque plutôt que de les laisser faire des vagues dehors».

Problème: l’UDC n’a point d’intérêt à ramer, c’est le gouvernail qui l’intéresse. Et pour s’en emparer, elle est prête à faire des vagues à l’intérieur. La brève expérience exécutive de son mentor, Christoph Blocher, et le sens pour le moins défaillant de la collégialité de son actuel ministre, Ueli Maurer, en témoignent.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/27894 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/27894

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP