Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Freysinger, fils de Guillaume Tell

La Suisse, singulière ou modèle, n’en finit pas d’intriguer

Photo Matthias Mueller
Photo Matthias Mueller (licence CC)

En 2004, l’historien Gérard Delaloye remontait Aux sources de l’esprit suisse, établissant une filiation de Rousseau à Blocher. En 2015, La Nouvelle Revue d’Histoire (NRH) française consacre le dossier de sa récente livraison bimestrielle au thème «Identité et démocratie», sous-titré La Suisse de Guillaume Tell à Oskar Freysinger.

Un raccourci saisissant qui ferait plutôt sourire si la NRH ne traînait pas la réputation – dont elle ne se défend pas – d’une réelle sympathie pour la droite la plus affirmée.

L’histoire suscite l’engouement d’un grand public. Tant mieux. Voilà une passion qui assure le succès durable d’émissions du genre de L’histoire vivante à la RTS ou de La fabrique de l’histoire à France Culture. Voilà une passion qui permet le lancement réussi de nouvelles publications, tel Passé simple, mensuel romand d’histoire et d’archéologie dont nous avions salué la naissance (DP 2055) et qui a passé le cap des 2’000 abonnés en quatre livraisons.

Un modèle qui intrigue

Le modèle suisse intrigue de longue date, fascine même aujourd’hui encore, particulièrement dans les pays de l’Union européenne. Tant mieux aussi. Cela nous vaut en ce mois de mai 2015, célébrations de deux ou cinq centenaires aidant, plusieurs publications inattendues. Dont deux particulièrement intéressantes.

Il y a d’abord, dans la revue de culture générale L’éléphant, le précieux rappel des dix moments qui ont contribué à façonner la Suisse et vont de 1291, date de sa «naissance» présumée, à la période actuelle, commencée en 1992, pendant laquelle se multiplient les interrogations sur la place que veut ou peut prendre la Suisse en Europe et dans le monde. Le débat reste grand ouvert, déclenché par les questions d’immigration, de rapport à l’Union européenne et des «flux financiers». A noter l’importance reconnue aux années 1918 à 1937 qui, menant de la grève générale à la paix du travail, ont posé les fondements d’un modèle économique suisse toujours actuel.

Encore plus intéressant, l’entretien, à lire dans la revue de l’Université de Lausanne, avec le professeur Dominique Bourg qui veut, comme l’annonce le titre de son dernier livre, Helvétiser la France – il pourrait dire «Démocratiser la République».

Il voudrait une France où le système proportionnel et l’esprit de concordance réduiraient à la fois le pouvoir des dominants du moment et la fréquence de conflits aussi insignifiants que coûteux. Et de citer ceux qui font l’apologie du système suisse, de Michel Onfray à Eric Zemmour en passant par Marine Le Pen, laquelle soutient que «La Suisse a réussi à mettre en œuvre ce que nous réclamons depuis des décennies». De fait, si l’on rapportait à la Suisse les scores réalisés en France par le Front national, ce parti se retrouverait dans une position aussi forte que l’UDC.

Oskar Freysinger ne l’ignore pas. Il le confirme dans son long article paru dans le numéro 78 de la NRH, pas encore mentionné sur le site de la revue. Pour lui, «le modèle politique suisse est le fruit d’une longue histoire, d’une gestation parfois difficile […] mais, toujours, le fil blanc en a été une identité forgée autour d’une histoire et de valeurs communes».

Quant au système de gouvernance helvétique, il s’est «construit de bas en haut […] et se méfie des concentrations de pouvoir, de l’arbitraire, de l’ingérence de forces extérieures». Un système qui privilégie la démocratie directe, auquel «le peuple sert de garde-fou: il est à la fois la base de la pyramide du pouvoir et son souverain». Un système «où le citoyen prend en main ce qu’il peut faire lui-même, sans toujours tout réclamer à l’Etat et, plus important encore, en lui déléguant le moins de pouvoir possible».

Oskar Freysinger se pose sans complexe en fils de Guillaume Tell: indépendance, autosuffisance et souveraineté. Ne rien devoir à l’extérieur, encore moins à l’Etat; se tenir au réduit national ou, mieux, au refuge cantonal ou communal, voire au giron familial. L’ouverture au monde, la Genève internationale et les héritiers d’Henry Dunant s’en occupent.

Et qui s’occupe de contrer Oskar Freysinger? De dénoncer l’amalgame qu’il fait délibérément entre confusion égalitariste et droit à l’égalité de traitement? Qui s’avise de combattre sa rhétorique de l’identité irréductible, de ce refus de l’altérité que l’éditorialiste de la NRH célèbre comme «la résistance opposée par le petit village helvète»?

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/27614 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/27614

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP