Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

Asile: la Suisse plus européenne que l’Europe

Deux impératifs: une voie d’accès pour les personnes menacées et une répartition des requérants à l’échelle communautaire

Photo gisella g
Photo gisella g (licence CC)

Le sommet des chefs d’Etat européens réunis d’urgence après les dramatiques noyades de migrants en Méditerranée a fait le service minimum. L’opération Triton de surveillance des frontières maritimes européennes va tripler son budget pour permettre d’intensifier les opérations de sauvetage en Méditerranée.

C’est un simple retour aux moyens que l’Italie avait mis sur pied dans son opération Mare Nostrum en 2013. L’Europe avait pris la relève un an plus tard, mais au rabais.

L’Europe va en outre tenter de détruire les bateaux pourris des passeurs. Elle aidera aussi les pays d’Afrique du Nord à contrôler leurs frontières pour éviter que les migrants puissent accéder à la Méditerrannée. Bref, ils ne doivent pas quitter l’Afrique.

Mais pour respecter le droit à l’asile, il faut permettre aux personnes menacées de chercher refuge par des chemins sûrs. Le sommet européen ne dit rien à ce sujet, sur une réforme de la Convention de Dublin totalement inadaptée aux défis actuels (DP 2064). Federica Mogherini, commissaire responsable de la diplomatie, affirmait pourtant que pour être crédible, l’Union européenne avait l’obligation morale de respecter les droits de l’homme.

Après le drame du chalutier en provenance de Libye, la présidente de la Confédération s’est jointe aux appels à une réforme fondamentale de la Convention de Dublin signée par la Suisse.

Outre le renforcement des dispositifs de sauvetage et de lutte contre les passeurs, Simonetta Sommaruga appuie l’ouverture de centres d’accueil en Afrique du Nord pour permettre aux requérants d’asile de déposer leur demande d’asile et de gagner l’Europe en sécurité. Comme Matteo Renzi, président du Conseil des ministres d’Italie, elle propose une répartition des réfugiés dans tous les pays européens.

La large majorité des membres de l’Union rejette cette solidarité communautaire. La Suisse plus européenne que l’Europe! Les chiffres nous en donnent une claire explication.

La Suisse compte huit millions d’habitants, soit environ 1,6% de la population de l’Union européenne. En 2014, l’Europe a enregistré 600’000 demandes d’asile et la Suisse 24’000. Une répartition des requérants proportionnelle à la population de chaque pays signifierait que la Suisse, avec 1,6% des requérants, en accueillerait moins de 10’000.

La Suisse dont la prospérité attire les migrants, profite de l’actuelle Convention de Dublin qui lui permet de renvoyer les requérants déboutés dans le premier pays d’accueil. Un «Dublin plus» lui serait encore plus favorable. Qu’en pensent les europhobes?

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/27536 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/27536

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP