Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Instituteur, officier atypique, militant socialiste, tiers-mondiste, philosophe et théologien, aquarelliste…

Un hommage à Robert Nicole

Photo PJ
Robert Nicole

Le nom de Robert Nicole n’est sans doute pas inconnu des seniors parmi les lecteurs et lectrices de DP. Né en 1918 au Sentier, dans la Vallée de Joux, il gardera toute sa vie un profond attachement au Jura vaudois. A ses paysages et chalets enneigés, il a consacré une série de belles aquarelles, réunies en une plaquette.

Instituteur, il a enseigné dans plusieurs localités du canton et à Lausanne, où il fut conseiller communal socialiste de 1966 à 1974. Capitaine d’infanterie, il s’est fait remarquer, dans les années 1960, par ses prises de position courageuses, participant activement au Mouvement suisse contre l’armement atomique, défendant – bien seul – ses convictions au sein de la Société vaudoise des officiers et n’hésitant pas, dans un article de Coopération, à contrer la philosophe Jeanne Hersch qui était favorable à l’équipement de notre pays en armes nucléaires. Au sein de la Centrale sanitaire suisse, il a rempli pendant de nombreuses années la fonction discrète mais nécessaire de caissier. Il s’est particulièrement intéressé au sort des réfugiés sahraouis vivant dans des camps.

Par «désœuvrement», à sa retraite, ce déiste libre-penseur s’est attaché à la pensée hétérodoxe du pasteur Charles Rittmeyer (1918-2002), qui niait la divinité de Jésus et fut révoqué de son ministère par l’Eglise nationale vaudoise en 1957. Robert Nicole lui a consacré des ouvrages de réflexion théologique (DP 1789), où il témoigne de sa bonne connaissance de Spinoza, Teilhard de Chardin ou encore Karl Gustav Jung.

Robert Nicole l’a dit lui-même: «Ma vie est une succession de vocations tardives.» En 1985 donc, à l’âge de 67 ans, il se met à l’aquarelle. Après deux précédentes expositions, dans une galerie de La Sarraz où il réside, puis à l’Hôpital de Saint-Loup à Pompaples, il expose actuellement, à 97 ans, ses nouvelles peintures à l’Hôpital de Morges.

Les soignants, patients et visiteurs de cet établissement y retrouveront des paysages et localités proches qui leur sont chers: la fameuse Tine de Conflens, cet étonnant canyon vaudois où se rejoignent la Venoge et le Veyron, des châteaux, des villes anciennes du canton, des paysages du pied du Jura. Equipé de son appareil photo, Robert Nicole s’est rendu aussi aux sources de la Loue si liées au souvenir de Courbet: s’inspirant de ses prises de vue, il a rendu l’esprit du lieu avec bonheur.

Sans doute l’œuvre de Nicole n’appartient-elle pas au grand art suisse, a fortiori européen. Inégale, elle laisse parfois apparaître les défauts de l’amateur: ainsi la surabondance de détails. L’artiste lui-même reste modeste: «Je copie la nature de manière fidèle, tout en l’interprétant légèrement». Ce propos définit bien son art, tout de discrétion et de délicatesse. Ses meilleures aquarelles sont les plus sobres. Elles emportent l’adhésion par le beau rendu de l’hiver, où noirs et blancs, ainsi que des nuances de gris et des couleurs estompées traduisent bien cette saison de repos de la nature.

On aimera aussi ses paysages du pied du Jura, partagés entre les prairies ou les champs de blé et le ciel. Robert Nicole, qui fut un infatigable randonneur, a parcouru ce Pays vaudois, ses paysages et ses sites architecturaux historiques, auxquels il rend hommage par sa peinture.

L’établissement hospitalier, lieu de souffrance et de guérison, nous paraît être le cadre idéal pour cette œuvre sereine, accessible au grand public, en procurant à son personnel et à ses hôtes un peu de bonheur et d’évasion spirituelle.
_____
Exposition-vente des aquarelles de Robert Nicole, Galerie de l’Hôpital de Morges, jusqu’au 21 mai.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/27473 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/27473

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP