Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Frontaliers: Perly n’est pas Chiasso

Comprendre le contexte tessinois

Photo peters452002
Photo peters452002 (licence CC)

Les dernières informations de l’Office fédéral de la statistique sur les frontaliers donnent rétrospectivement un singulier éclairage sur le vote du 9 février 2014, en particulier sur le résultat tessinois qui, rappelons-le, a fait à lui seul la différence.

Vu de Suisse romande, le Tessin apparaît souvent comme une terra incognita déconcertante. Nous comprenons mal les motivations profondes des votes tessinois, faute de vivre des situations analogues aux leurs.

La statistique sur les frontaliers nous apprend que dans la région lémanique 10,7% des actifs occupés passent chaque jour la frontière. Il n’en faut pas davantage pour créer quelques exaspérations, soigneusement entretenues par des pyromanes politiques. Au Tessin, les frontaliers représentent 26,2% des actifs, près de trois fois plus qu’entre Lausanne et Genève.

S’agissant d’une moyenne, la proportion doit être beaucoup plus élevée dans certaines régions, dans le Sottoceneri notamment. La Lombardie voisine est très peuplée, très urbanisée aussi. Milan se situe à 54 kilomètres de Chiasso, et des villes importantes, de plus de 80’000 habitants chacune, comme Côme et Varese, sont pratiquement sur la frontière – rien à voir avec les franges savoyardes et jurassiennes d’où proviennent «nos» frontaliers. Dans ces conditions, le sentiment tessinois d’être incompris du reste de la Suisse devient compréhensible

En Europe, la situation du Tessin ne peut se comparer qu’avec celle du Luxembourg dont 42% de la main-d’œuvre provient chaque jour des pays voisins. Or on ne décèle pas de poussée populiste dans les résultats électoraux enregistrés au Grand-Duché; il serait intéressant de savoir si le grand nombre de frontaliers au Luxembourg résulte d’une politique économique délibérée.

Les réactions anti-européennes de nos compatriotes d’Outre-Gothard ne tiennent pas seulement à l’afflux des travailleurs italiens. Mais que se passerait-il dans nos cantons romands si la part des frontaliers y était trois fois plus élevée qu’à l’heure actuelle?

Si la hausse du nombre de frontaliers s’est ralentie en 2014, les variations sur une période de cinq ans se lisent sans surprise. Pour reprendre la délicieuse terminologie fédérale, les «professions élémentaires» ont connu une augmentation de 45,4%. Il en va de même pour les cadres supérieurs avec un accroissement supérieur à 37,3%, et pour les employés avec une progression de 72,6%.

L’évolution majeure de ces dernières années concerne sans doute la présence des frontaliers à tous les niveaux dans les entreprises et les administrations. Pendant longtemps, les immigrés occupaient les fonctions du bas de l’échelle et les frontaliers se retrouvaient surtout aux échelons intermédiaires: infirmières, secrétaires, techniciens, informaticiens, horlogers, ouvriers qualifiés, etc. Aujourd’hui, les frontaliers sont partout dans l’économie romande.

Une comparaison internationale portant sur les frontaliers et sur la perception qu’en ont les populations locales ne manquerait pas d’intérêt. Car il n’y a pas que le Luxembourg. Les contacts transfrontaliers en Alsace, plus au nord entre la France et la Belgique ou entre l’Allemagne et la Pologne se traduisent aussi par des situations analogues, pour ne s’en tenir qu’à l’Europe.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/27458 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/27458

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP