Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Les leçons d’Ermotti

Le même refrain patronal depuis 25 ans

Photo UBS Group (licence CC)

La patron d’UBS propose donc une «stratégie pour assurer la prospérité de la Suisse». En 1991 déjà, puis en 1995, les grands patrons et leurs idéologues académiques nous avaient gratifiés de leurs conseils, sous la forme du Livre blanc de David de Pury. En 2000, le chef de Credit Suisse, Lukas Mühlemann en rajoutait une couche avec son pamphlet «Ce que la politique doit apprendre d’une entreprise».

Le discours n’a pas changé. La gravité de la situation exige une réaction rapide. Pour préserver les emplois et la prospérité, les autorités politiques doivent agir sans délai en allégeant la fiscalité des entreprises et en desserrant le corset réglementaire. Et si nécessaire renoncer au «consensus à tout prix», nous «inspirer des Etats forts et compétitifs, également hors de l’Europe». Car la complexité et la lenteur du processus de décision politique suisse, ouvert aux vents de la démocratie directe et basé sur la consultation et la recherche d’un soutien majoritaire, irritent les managers globalisés vivant au rythme des résultats trimestriels.

Que des patrons défendent leurs intérêts, rien que de plus normal. Qu’ils n’apprécient guère, comme Sergio P. Ermotti, l’imposition des successions telle que préconisée par une initiative populaire; qu’ils visent à minimiser leur charge fiscale, qu’ils veuillent se libérer des contraintes réglementaires, qu’ils se montrent préoccupés par la mise en œuvre de l’initiative «contre l’immigration de masse», nous pouvons le comprendre. Mais qu’ils parlent clairement et nous épargnent leurs discours sur l’intérêt général.

Le marché du travail helvétique est l’un des plus libéraux de la planète; la fiscalité des entreprises déjà fort avantageuse en comparaison internationale. Et quand libéraux-radicaux et UDC annoncent vouloir conclure avec l’aide des démocrates-chrétiens un pacte de déréglementation pour répondre aux demandes du patron d’UBS, on leur rappellera que depuis plus de 150 ans, majoritaires au gouvernement et au Parlement à défaut de l’être toujours devant le peuple, ils sont responsables de cette réglementation qu’ils honnissent soudain.

Sur un point pourtant nous adhérons au constat d’Ermotti: «L’heure est au renouveau, affirme-t-il, et pourtant aucune velléité de changement ou presque ne se fait jour.» Mais son propos n’est précisément porteur d’aucun changement. Il ne fait que reprendre des recettes éculées, mitonnées par des dirigeants plus occupés à faire disparaître la concurrence qu’à jouer le jeu de l’économie de marché – vive les monopoles et autres cartels!

Des dirigeants qui par ailleurs ont souvent failli dans leur propre sphère d’activité: où sont passés les donneurs de leçon de l’époque, pleins d’assurance et d’arrogance, les Ospel et autres Mühlemann? Des dirigeants aveuglés par leur folie des grandeurs et dont l’entreprise UBS a conduit l’économie helvétique au bord du gouffre. Une UBS qui n’a dû son salut qu’à l’intervention massive de l’Etat.

Un renouveau certes, mais pas en repartant «comme en 14». Un renouveau qui passe par une mise en question de la course à la croissance, de sa qualité et de son impact sur l’environnement comme de la redistribution de ses fruits. Un renouveau qui implique un débat démocratique et la recherche d’un consensus large sans lequel aucune réforme n’est viable.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/27292 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/27292
Faire un don

Tous les auteur-e-s des articles sont bénévoles, tout est gratuit pour les lectrices et lecteurs... Mais il y a tout de même des coûts de production et de développement, financés par vos dons. Merci de votre générosité!

Faire un don avec Twint

Don de CHF 50.- avec Twint

Faire un don avec Twint

Don de CHF 100.- avec Twint

Faire un don avec Twint

Don libre avec Twint

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP