Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Sauve qui peut Uber

Traditions et profession bousculées: le point de vue des consommateurs

Photo bfishadow
Photo bfishadow (licence CC)

Partout où Uber débarque, en tout cas en Europe, c’est la même réaction: les chauffeurs de taxi se plaignent de ce nouveau concurrent présenté comme déloyal et les autorités prennent des mesures pour protéger une profession réglementée.

Les seuls que l’on n’entend pas sont les consommateurs… pourtant suffisamment nombreux pour que le service perdure et se développe. Si l’on en croit le blog d’Uber, la société a géré au niveau mondial un pic de 58 demandes par seconde lors de la nuit du nouvel an, alors que 100’000 personnes se seraient trouvées dans un véhicule Uber sur le coup de minuit.

Pour rappel, Uber est une société californienne offrant des services de transport de personnes via une application mobile. Celle-ci met en relation des demandeurs et des prestataires de services en empochant un pourcentage de la transaction au passage. Le prix – variable en fonction de l’offre et de la demande ainsi que du type de service demandé – est fixé d’avance et débité d’une carte de crédit.

La réglementation des taxis, comme les fiches d’hôtel, appartient au monde du polar à la Simenon, où Maigret piste un malfaiteur en utilisant les chauffeurs et les concierges comme indics. Elle est tellement inscrite dans nos gènes que l’arrivée d’un nouvel acteur ne suscite aucune remise en question. On cherche plutôt, à Paris ou à Genève, comment exclure totalement ou partiellement ce trouble-fête en adaptant la réglementation. Sans se préoccuper non plus des dérives que celle-ci a encouragées et qui ont été insuffisamment combattues, telles ces licences émises à l’origine gratuitement, mais revendues plusieurs centaines de milliers d’euros en France, quelques dizaines de milliers de francs en Suisse.

Pourquoi les taxis sont-ils réglementés? Parce qu’ils utilisent le domaine public pour stationner (les stations), et qu’ils nécessitent un système de contrôle pour protéger le consommateur contre des chauffards, des véhicules en mauvais état et des chauffeurs arnaqueurs profitant des touristes pour adapter leur tarif ou leur trajet.

Uber – ou d’autres sociétés du même genre – vient évidemment bousculer cette approche, la plupart de ces motifs étant rendus obsolètes par les avancées technologiques réunies pour créer un système nouveau. Grâce à la géolocalisation et à la réservation par application mobile, plus besoin de station ni d’une centrale par ville; la fixation du prix à l’avance évite les arnaques (ou les fait admettre par le client, le prix étant fonction de la demande); et le GPS permet désormais de fonctionner comme chauffeur sans connaître les moindres recoins de sa ville.

Bien sûr, Uber – ou les chauffeurs affiliés – profite des interstices d’une législation qui n’a pas évolué en même temps que nos Nokia devenaient des iPhone. A commencer par la définition d’une course de taxi… Car si celle-ci ne peut officiellement être fournie que par un chauffeur disposant d’une licence, la mise à disposition d’un véhicule réservé à l’avance à un prix convenu est beaucoup moins réglementée. Il suffit de disposer d’une voiture reconnue pour ce genre de prestation et d’un permis de conduire idoine – formalités assez simples à remplir.

Bien sûr, les taxis fournissent un service nécessaire, le plus souvent dans des conditions difficiles. Mais plutôt que de crier au tueur, autorités et entreprises feraient bien d’anticiper une évolution qui paraît inéluctable.

Le plus contrariant finalement chez Uber est qu’un pourcentage du prix des courses finisse dans les caisses d’une société californienne. Les entreprises de taxi, trop occupées à se faire la guerre, en ont oublié de proposer à leurs clients des prestations qui auraient limité le succès de nouveaux acteurs. Par exemple, un système efficace de réservation sur application mobile utilisable aussi bien à Genève qu’à Lausanne ou Zurich. Avec indication du temps d’attente et du tarif de la course.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/27173 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/27173

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP