Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Le bal des vampires

L’efficacité du cinéma américain peut aussi avoir une force critique

Photo Waldo Jaquith
Photo Waldo Jaquith (licence CC)

Le cinéma américain est un véritable caméléon. Il crée le besoin, le développe et s’adapte aux goûts de son public cible de base: le jeune mâle post-adolescent blanc, en multipliant les blockbusters comme on dit aujourd’hui, soit les films d’aventures à gros budgets avec effets spéciaux, super-héros, humour noir, le tout parfaitement réalisé avec une ingéniosité et une inventivité parfois renversante.

Pas de doute, Hollywood connaît le métier. L’idéologie sous-jacente est simple: vive l’individu débrouillard et sa famille.

Mais ce caméléon d’Outre-Atlantique a un tout autre visage et sait montrer une capacité de critique du fonctionnement de son propre pays à travers des intrigues bien ficelées dont on trouve peu d’équivalents en Europe. Deux films récents en sont une bonne illustration à travers une charge dévastatrice contre le pouvoir des chaînes de télévision, montrées comme de véritables vampires. Leurs titres brefs et cinglants annoncent le contenu: Gone girl et Night call (encore à l’affiche en ce moment).

Gone girl est l’histoire d’un homme que l’on accuse d’avoir assassiné sa femme disparue. Les médias s’emparent de l’affaire, en font un coupable idéal, d’autant qu’il se montre assez indifférent au sort de son épouse, qu’il se contente de jouer sans conviction le rôle que la télévision attend de lui. Il est un peu comme l’étranger du roman de Camus, peu concerné par lui-même et les autres. Après des rebondissements que nous ne dévoilerons pas, il se révèle que les télévisions sont au cœur du jeu, à la fois manipulatrices et manipulées.

Dans Night call, un petit truand bavard et sociopathe assiste avec fascination à l’arrivée de cameramen indépendants sur le lieu d’un accident. C’est à qui filmera le plus vite avec les images les plus gore pour courir les revendre aux télévisions locales de Los Angeles. Il se lance à son tour dans cette activité avec un parfait cynisme et une totale absence d’empathie. Branché sur la fréquence de la police, il arrive parfois le premier sur la scène du crime ou de l’accident et déplace les cadavres pour réaliser de plus belles images. Naturellement, les chaînes achètent pour faire de l’audience et donc augmenter les recettes publicitaires.

Ces deux films remarquables nous montrent un univers médiatique où l’audimat est le seul critère de réussite. Le gagnant est celui qui sait en jouer pour l’augmenter. La morale et l’éthique sont complètement absentes. On a rarement vu au cinéma une dénonciation aussi féroce des dérives du petit écran. Bien sûr notre Europe très policée n’en est sans doute pas là, mais au fond peut-être pas si loin que ça…

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/26980 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/26980

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP