Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

L’inculture européenne des Suisses

La méconnaissance du fonctionnement institutionnel de l’UE nourrit l’hostilité à son égard

Photo Guilhem Vellut
Photo Guilhem Vellut (licence CC)

Dans une interview au quotidien alémanique Südostschweiz, rapportée par le Tages-Anzeiger, le vice-chancelier allemand Sigmar Gabriel s’est refusé à commenter le oui du peuple suisse à l’initiative sur l’immigration de masse, le résultat de sa «libre décision».

Il s’est borné à rappeler une évidence: les relations avec l’Union européenne ne sont pas «à sens unique». Les avantages réciproques sont liés à des conditions réciproques, dont notamment la libre circulation des personnes, a-t-il souligné. Et d’ajouter qu’on ne pouvait prétendre bénéficier de tous les avantages des relations avec l’Union tout en refusant les conditions établies d’un commun accord.

Ces propos ont déclenché un torrent de commentaires sur le site du journal zurichois. Des commentaires dont certains révèlent une méconnaissance crasse du fonctionnement de l’Union et de la nature de nos relations avec Bruxelles.

Si sens unique il y a, c’est parce que l’Europe commande et la Suisse ne fait qu’obéir, assène un lecteur. Comme si la Suisse, après l’échec de l’adhésion à l’Espace économique, n’avait pas demandé à négocier des accords bilatéraux pour accéder au Marché unique. Comme si les exigences de l’Union – adhérer aux règles de ce marché – n’impliquaient pas les avantages liés à cet accès.

Le souverainisme, qui aveugle une partie de nos concitoyens, ne laisse pas de place aux relations bilatérales: si l’Europe acceptait vraiment la décision du peuple suisse, elle devrait approuver la limitation de l’immigration, commente un lecteur.

Cette Europe fait souvent figure d’épouvantail aux yeux de nos concitoyens. Quand un lecteur évoque la possibilité d’une adhésion à l’UE qui permettrait à la Suisse de participer aux décisions, il se voit rétorquer que les petits pays n’ont rien à dire. Le Luxembourg, la Belgique, les Pays-Bas, l’Autriche, Malte ou les pays baltes apprécieront!

D’ailleurs, la plupart des décisions sont prises par la Commission, un organe qui ne dispose d’aucune légitimité démocratique, des «décisions bureaucratiques» qu’un lecteur oppose aux «décisions de démocratie directe». Quant au Parlement européen, il n’aurait pas davantage de pouvoir que n’en avait à l’époque celui de la République démocratique allemande!

Une telle ignorance du fonctionnement des institutions européennes et de l’équilibre des pouvoirs au sein de l’Union est confondante. Tout comme d’ailleurs la suffisance démocratique qui caractérise nombre de commentaires. Alors même que le débat démocratique implique une information suffisante et une argumentation fondée sur la raison, sans lesquelles il ne mérite pas cette qualification.

On peut bien sûr se consoler en supposant que ces réactions épidermiques ne reflètent pas l’état réel de l’opinion – certains commentaires tentent d’ailleurs de rectifier le tir. Reste qu’un important travail d’information se révèle nécessaire pour que les débats présents et futurs sur nos relations avec l’Europe parviennent au niveau démocratique dont nous aimons à nous prévaloir.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/26188 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/26188
Faire un don

Tous les auteur-e-s des articles sont bénévoles, tout est gratuit pour les lectrices et lecteurs... Mais il y a tout de même des coûts de production et de développement, financés par vos dons. Merci de votre générosité!

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP