Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

L’œuvre de Francine Simonin est toute d’émotion et de mouvement

«Francine Simonin», Musée d’art de Pully, jusqu’au 17 août

Le Musée d’art de Pully consacre une belle exposition à Francine Simonin (jusqu’au 17 août). Rappelons que l’artiste, née à Lausanne en 1936, a pratiqué la gravure dans les ateliers de Pierre Cailler puis de Pietro Sarto. Elle réside depuis 1968 à Montréal, mais séjourne régulièrement en Suisse pour ses travaux ou des expositions.

Dans son œuvre, tout vibre, éclate. Fulgurance et sensualité des couleurs et des formes. L’émotion affleure, mais elle est maîtrisée par la technique. Comme l’exprime l’artiste elle-même: «C’est avant tout l’émotion qui domine la forme. Mais la forme a donné une direction, une espèce de schéma de base.» L’œuvre entre parfois en résonance avec celle d’autres créateurs: les toiles Ecriture 1 et 2, avec leurs longs coups de pinceau noirs – mis en valeur par des taches rouge éclatant et des traces blanches – peuvent faire songer à Louis Soutter. Le travail de Francine Simonin, par sa violence expressionniste, présente aussi des parentés avec le groupe Cobra, pour lequel elle a ressenti une véritable fascination.

Photo Musée de Pully Certaines toiles sont encore partiellement figuratives: elles évoquent la danse, la liberté du corps. Faut-il ensuite parler de peinture abstraite? Le terme n’est peut-être pas adéquat. Francine Simonin est en effet profondément influencée par les lieux, par les paysages où elle peint. De l’Atlantique, elle dit aimer «l’odeur du sel, le bruit de la vague, l’écume». La proximité de l’océan a donc fait naître des toiles aux bleus d’une extraordinaire intensité, comme ceux que l’on trouve chez Nicolas de Staël. Tandis que les dunes lui ont suggéré de subtiles compositions dans les beiges et les ocres. Une toile comme Léman (2013), quant à elle, traduit excellemment l’atmosphère et les couleurs du lac, si bien perçues déjà par Ferdinand Hodler dont Francine Simonin se réclame.

L’artiste procède par grands et larges coups de pinceau, d’un seul trait, ce qui confère à sa peinture son dynamisme. Interviewée en 2013 par Frédéric Pajak, elle s’explique sur son œuvre avec simplicité dans une vidéo que le visiteur aura intérêt à regarder pour mieux comprendre celle-ci. On l’y voit aussi travaillant à ses gravures avec son fidèle collaborateur. Elle dit son rapport intime à la littérature, notamment à Dostoïevski.

Parfois sa peinture elle-même se fait signes, hiéroglyphes. A cause de sa cécité croissante, la musique, le jazz notamment, a peu à peu remplacé les sources d’inspiration que représentaient la vue des paysages et les lectures. Mais cette œuvre puissante ne nécessite pas une approche intellectuelle. On notera d’ailleurs tout un programme de visite et de création à l’intention des enfants. Le visiteur, quels que soient son âge et ses connaissances en matière de peinture, peut être immédiatement sensible à la vigueur du trait, à l’exubérance des couleurs, comme dans Ecritures métisses (2002).

Bref, voilà une œuvre – bien mise en valeur par les espaces clairs et sobres du musée – qui traduit une grande force vitale. Et qui, malgré la variété des techniques (huile, acrylique, eau forte, aquatinte, encre de Chine…), présente une profonde unité, au travers de six décennies de travail presque frénétique.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/26004 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/26004
Faire un don

Tous les auteur-e-s des articles sont bénévoles, tout est gratuit pour les lectrices et lecteurs... Mais il y a tout de même des coûts de production et de développement, financés par vos dons. Merci de votre générosité!

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP