Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

La SSR comme terrain de jeux

L’hostilité aux médias de service public a de lointaines racines

Photo Stephen
Photo Stephen (licence CC)

Et de trois! Jeunes UDC et jeunes PLR lancent une nouvelle initiative pour supprimer la redevance radio-TV, qui finance essentiellement la SSR mais aussi, pour 4%, les TV locales. La récolte des signatures vient de commencer.

Les Suisses qui veulent la peau de la SSR peuvent aussi soutenir un texte analogue lancé six mois plus tôt par Solidarische Schweiz (SOS). Créée à Saint-Gall en 2011, SOS est une organisation dont le but affiché est la promotion de la démocratie directe. Quelque 1’000 lecteurs consultent son journal en ligne Montags Zeitung.

Mais SOS se veut essentiellement lanceur d’initiatives. Avec un succès limité. Son premier essai, au moment de sa création, a été la présentation d’un texte interdisant à la Confédération de percevoir une redevance radio-TV. Piètre résultat. Pas plus de 20’000 signatures en 18 mois malgré les facilités offertes par la toile. Le deuxième essai, lancé moins d’un an après l’échec, a récolté modestement 3’700 signatures en sept mois.

L’argumentaire à l’appui de la croisade contre la redevance est simple. Pourquoi être obligé de payer 462 francs pour s’informer. Mieux vaut choisir son média et soutenir, par exemple, le Montags Zeitung par une cotisation de 30 francs à SOS. L’exemple français montre, par ailleurs, que les médias privés offrent une information plus indépendante que ceux du service public. C’est sur TF1 et Europe 1 que Poutine a pu dire «la vérité» sur l’Ukraine au public français.

L’argumentation des jeunes UDC et PLR à l’origine de la troisième initiative est similaire. Radio et TV doivent trouver leur propre financement comme tous les autres médias, et faire des économies. Le co-président libéral-radical Florian Maier affirme par un vertigineux raccourci que l’information politique ne coûte pas cher. Les politiciens viennent gratuitement parler devant une caméra! En cause également, l’indépendance de médias dont le financement dépend d’une décision du Conseil fédéral.

Les attaques contre la SSR ne datent pas d’hier. Pendant les années de la guerre froide, le conseiller national UDC Walther Hofer crée l’Association suisse de radio et télévision, ou Hofer Club, pour combattre les dérives gauchistes des collaborateurs de la SSR. Cette critique politique de droite n’a pas cessé. En 2011, la conseillère nationale UDC Nathalie Rickli parvient à déposer une pétition munie de 142 000 signatures pour réclamer de réduire la redevance à 200 francs (DP 1912), démarche restée sans suite au Parlement.

Le développement d’Internet où les jeunes naviguent gratuitement et avec aisance offre de nouvelles munitions contre les médias traditionnels. Mais l’audience de la SSR reste dominante.

Les ressources de la SSR, qui proviennent à 70% de la redevance, favorisent nettement les régions linguistiques minoritaires. Le financement des programmes va à 47% aux alémaniques, à 32% aux francophones et 20% aux italophones. Le démantèlement des finances de la SSR préconisé par les initiatives permettrait peut-être le maintien d’une chaîne alémanique d’un niveau national acceptable. Mais la mise en concurrence pure et simple avec les médias français réduirait la TV romande à la dimension d’un média local, délaissé par une publicité préférant TF1 ou M6.

Nous n’en sommes pas là. Si la SSR est devenue un terrain de jeu pour les jeunes politiciens, le Parlement a une autre stratégie. A la demande d’une commission parlementaire, le Conseil fédéral a déposé un projet de loi introduisant une redevance généralisée non liée à la possession d’un appareil de radio ou de TV.

Ce système de perception simplifié permettrait de réduire la taxe de 60 francs. Encore divisés par quelques détails, le Conseil national et le Conseil des Etats ont largement accepté le nouveau mode de perception.

Les initiatives en cours contre la redevance ne changeront sans doute rien aux débats qui ne déboucheront pas sur un démantèlement des médias de service public. La SSR ne s’en tire cependant pas avec un blanc-seing parlementaire. Un postulat  de la commission du Conseil des Etats demande au Conseil fédéral d’analyser si la radio-TV nationale exerce correctement sa tâche de service public.
_____
Par rapport à la version de cet article en ligne sur le site depuis le 17 juin, les deux derniers paragraphes ont été actualisés en fonction du débat parlementaire cette semaine.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/25939 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/25939
Faire un don

Tous les auteur-e-s des articles sont bénévoles, tout est gratuit pour les lectrices et lecteurs... Mais il y a tout de même des coûts de production et de développement, financés par vos dons. Merci de votre générosité!

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP