Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Une jeunesse jaciste (1937-1945)

Jérôme Meizoz, «Temps mort», Une jeunesse jaciste, 1937-1945, Préface d’Annie Ernaux, 2014, 96 pages

Image Ed. d'en bas
Photo Ed. d'en bas 

«Une société d’obéissance, arc-boutée contre le modernisme, hantée par la peur du sexe et qui exerce un contrôle sur les femmes, leur corps, leurs gestes, allant jusqu’à leur déconseiller “la gymnastique” et “l’usage des bains”.»

Cet «idéal traditionnel féminin de soumission» est fort bien illustré dans le dernier livre de Jérôme Meizoz, Temps mort, paru tout récemment aux Éditions d’en bas, avec une préface d’Annie Ernaux.

Les Jeunesses agricoles catholiques (Jac) se créent en France en 1929, sur le modèle de la Joc (Jeunesse ouvrière catholique), et essaiment bientôt en Europe, en particulier sous la forme de sections féminines (JACF). Dès 1935, il existe ainsi une section JACF «Christ-Roi» à Vernayaz, dont la tante de l’auteur sera présidente dès 1940. Elle a tout juste 20 ans.

Paradoxalement, l’organisation ressemble à s’y méprendre à celle des Jeunesses communistes, «quelque chose mêlant la discipline militaire, le scoutisme et la bureaucratie ecclésiastique», alors même que depuis 1917, on le sait, le spectre du communisme hante l’Europe, et particulièrement la Suisse! Dans les années 80 encore, le tribun Le Pen, invité par le Renouveau rhodanien, mouvement intégriste catholique, à prononcer une conférence à l’aula du collège de Sion, pleine à craquer, n’hésite pas à lancer à son auditoire, qu’il sait acquis d’avance: «La classe politique se comporte devant la menace communiste comme une femme qui, devant un satyre, enlève sa jupe d’avance pour qu’elle ne soit pas déchirée.» (Le Nouvelliste, 28 novembre 1984). On appréciera la délicatesse et l’aimable misogynie du propos!

Les documents cités par Meizoz sont éclairants sur la discipline morale et religieuse qu’observent les jeunes jacistes, dont l’âge varie de 15 à 30 ans: «Privation de friandises, de beurre, de confiture, de café. Ne pas danser. Ne pas lire de romans, se priver de cinéma. Dire sa prière à genoux matin et soir.» Comme le souligne l’auteur, on retiendra le caractère drolatique de ces privations en pleine guerre!

Quelles sont les armes du mouvement pour recruter de nouvelles âmes? Diffusion de bulletins et de questionnaires, organisation de camps, rencontres, chants, prières en commun. L’intensité des échanges se trouve avivée par l’enfermement dû à la guerre. Car après la fin du conflit, le mouvement va perdre rapidement de sa force et mourir de sa belle mort, tandis que les églises se vident et que les femmes acquièrent de nouveaux droits.

La lecture de ce petit livre m’en a rappelé une autre: celle du Journal intime de Marie de Riedmatten (1882-1896), publié en deux volumes par André Donnet dans la Bibliotheca Vallesiana. Entre la vie religieuse et sociale de cette jeune Sédunoise de la fin du 19e siècle, vouée au célibat et à la prière, mais restée dans le siècle, et nos jacistes de la moitié du 20e, sur près de 50 ans, les choses ont peu bougé, avant la grande accélération dont j’ai parlé plus haut.

Reste notre archiviste amateur, que l’auteur appelle «le vieux gamin» et qui lui ressemble comme un frère. Mû par l’angoisse de voir un monde évanoui à jamais s’il ne sauve pas des bribes du passé, mais d’un passé qui ne lui inspire aucune nostalgie, si ce n’est celle de sa propre jeunesse, après avoir ressuscité ces quelques fantômes tremblants, il referme la malle aux souvenirs et la «donne à l’oubli», comme l’héroïne de Marguerite Duras dans Hiroshima mon amour.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/25873 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/25873

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP