Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

La politique migratoire de l’UDC n’est qu’un triste vaudeville

Qui ne veut pas vraiment mettre en œuvre l’initiative contre l’immigration de masse?

Photomontage: Lafee Petee

Après son acceptation par le peuple, une initiative doit être concrétisée dans un texte d’application. Il s’agit notamment de préciser certains termes et de mettre en place des procédures de manière à ce que le nouvel article constitutionnel soit opérationnel, applicable par les administrations concernées.

C’est l’affaire du Conseil fédéral et du Parlement. Sauf semble-t-il lorsque l’initiative émane de l’UDC. Ce parti prétend en effet détenir à lui seul le sens de la volonté populaire. En quelque sorte, il se prend pour le peuple.

Au soir du 9 février dernier, la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga a confirmé que la décision populaire serait mise en œuvre sans restriction. Elle a précisé le calendrier: d’ici fin juin, le Conseil fédéral décidera d’un premier projet de concrétisation préparé par un groupe d’experts, et à la fin de l’année un projet de loi sera mis en consultation.

Le gouvernement est donc décidé à faire vite, quand bien même l’initiative lui laisse un délai de trois ans. Malgré cette détermination et ce rythme soutenu, l’UDC est mécontente: elle n’a pas été invitée à participer au groupe d’experts qui réunit cantons, communes, partenaires sociaux et administrations fédérales, à savoir les acteurs de terrain directement concernés par la mise en œuvre de l’initiative.

Lors des derniers entretiens de Watteville, les partis gouvernementaux et le Conseil fédéral ont réitéré leur volonté de concrétiser l’initiative de manière rigoureuse. L’UDC devrait être satisfaite. Détrompez-vous.

En présentant son propre concept de mise en œuvre de l’initiative, elle dénonce le «refus manifeste du Conseil fédéral» d’appliquer ce texte. L’UDC accuse le gouvernement de ne pas négocier avec Bruxelles un aménagement de la libre circulation de manière à provoquer un refus de la part de l’Union européenne. Et de préparer ainsi la voie à une nouvelle votation qui mettrait en jeu les accords bilatéraux eux-mêmes. Un «procédé sournois», commente l’UDC.

On notera les contorsions et les contradictions de nos souverainistes (DP 2032). Traduire de manière rigoureuse et sans délai l’initiative devient un refus manifeste de l’appliquer. Au cours de la campagne précédant la votation du 9 février, l’UDC a prétendu que l’introduction de contingents ne mettrait pas en péril la libre circulation. Après sa victoire, elle a assumé une éventuelle résiliation des accords bilatéraux. Et maintenant, elle qui ne jure que par le peuple, craint une nouvelle votation qui pourrait annuler le contingentement.

Dans le texte de son initiative, l’UDC s’est bien gardée de fixer un plafond. Subtilement, pour ne pas se mettre à dos les organisations patronales, elle ne fait référence qu’aux «intérêts économiques globaux de la Suisse». Au cours de la campagne, elle a articulé le chiffre de 40’000 autorisations. En présentant son concept, elle a réduit ce nombre à 10’000, celui que le Conseil fédéral imaginait en 2000 au moment du vote sur la libre circulation. Et dans son concept, elle prévoit que le gouvernement fixe le contingent en fonction des demandes des cantons et en tenant compte de la situation sur le marché du travail. Pire encore, elle ouvre toute grandes les vannes de l’immigration saisonnière (pas d’autorisation nécessaire) et ne soumet pas au contingentement le renouvellement annuel des permis B. Un laxisme catégoriel qui devrait plaire à une partie de sa base électorale, l’agriculture et l’hôtellerie-restauration.

Une fois encore l’UDC manifeste son mépris des institutions. Quoi que décide le Conseil fédéral, il y a trahison de la volonté populaire. Une volonté que ce parti n’hésite pas à capturer et à interpréter à sa guise… et à craindre lorsqu’elle pourrait le contrarier. Cette irresponsabilité, cette navigation à vue, ces constants retournements, cette absence de fiabilité n’en font définitivement plus un parti de gouvernement.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/25869 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/25869

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP