Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

UDC : Le goût de la nuisance

Intégrer l’UDC et son chef au sein du Conseil fédéral pour mieux les contrôler ; éviter ainsi le scénario de l’opposition frontale annoncée par les démocrates du centre au cas où leur serait refusée une double présence au gouvernement, scénario qui risquerait de paralyser le pays pour quatre ans. Tel était en gros l’argument tactique avancé par les partisans d’une meilleure représentation de l’UDC dans l’exécutif fédéral. La double expérience zurichoise montre que si l’UDC n’est pas contrôlable, sa capacité de nuisance reste toutefois limitée.

Le parti contre son conseiller d’Etat
L’UDC est présente depuis quatre-vingts ans au Conseil d’Etat zurichois. Ses deux représentants actuels, Rita Fuhrer et Christian Huber, se reconnaissent pleinement dans la ligne dure du parti. Cette participation à la responsabilité gouvernementale n’empêche pas la députation de mener la vie dure à l’exécutif et de poser des exigences insensées. Dès le début de la législature, en 1999, l’UDC a demandé une réduction d’impôts de 20% et des économies budgétaires d’un montant de deux milliards. Cette intransigeance a empêché trois ans sur quatre l’adoption du budget cantonal dans les temps, un budget par ailleurs défendu par ? Christian Huber et qui n’a trouvé une majorité qu’avec l’appui socialiste. En votation populaire, l’UDC a réussi à faire capoter la réforme scolaire et la séparation de l’Eglise et de l’Etat, deux projets pourtant longuement négociés au Grand Conseil.
En ville de Zurich, l’UDC n’est plus représentée à la municipalité depuis treize ans. Cette formation suit une politique d’opposition caractérisée. Ainsi lors du dernier débat budgétaire, elle a exigé des coupures pour 350 millions de francs, sans préciser la nature des économies à réaliser. Mais, parce que les autres partis, et notamment les radicaux, n’apportent aucun soutien à l’UDC, cette dernière n’a guère d’impact sur la vie politique municipale.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/2584 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/2584

Thématiques

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP