Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Edito : Le cercle vicieux des violences

La violence brutale et organisée des casseurs, à
Genève et à Lausanne, a choqué l’opinion romande, plus habituée à vivre
de tels événements par écran interposé qu’à domicile. Mais plus que cet
acharnement à détruire d’une poignée de voyous, ce sont les multiples
gestes et paroles générateurs de violence qui préoccupent.
Les
organisateurs des grandes manifestations contre le G8 tout d’abord. Le
mot d’ordre rassembleur «Non au G8», même s’il voulait se décliner de
manière pacifique, porte en lui un germe de violence. Comment ne pas
frustrer une frange des manifestants quand on sait l’impossibilité de
concrétiser un tel slogan ? Faut-il s’étonner que dans ces conditions
les actions de blocage aient connu des dérapages et que tous les
militants n’aient pas fait preuve de la calme détermination d’un Gandhi
?
Les organisateurs encore. Avant les manifestations, ils n’ont
jamais clairement pris leurs distances d’avec la violence. Il a fallu
attendre les premiers saccages pour que se manifeste leur réprobation.
Et encore se sont-ils empressés de relativiser leur courroux en
évoquant les violences combien plus graves que connaissent les peuples
de par le monde. Comme si les sévices et les atteintes aux droits
humains pouvaient justifier de la moindre manière la rage de casser
ici. Leurs regrets face aux attaques de commerces de quartier sonnaient
comme un feu vert à l’assaut des banques et des multinationales.
Les
organisateurs toujours. Leur refus de faire la police dans les rangs
des manifestations et de mettre sur pied un service d’ordre digne de ce
nom, tout comme leur exigence d’extrême discrétion des forces de
l’ordre, n’ont pas peu facilité le travail des casseurs.
Les
autorités ensuite. A Genève, les conséquences de la trop grande retenue
commandée initialement à la police – déprédations et pillages – ont
finalement conduit à des interventions aussi musclées que
disproportionnées, elles-mêmes génératrices de violence de la part de
certains jeunes. Et que dire des bourgeois accourus au spectacle,
sifflant les forces de l’ordre et, à l’occasion, lançant des
projectiles ?
A ce chapitre de l’incitation inconsciente, les médias
ne sont pas innocents. La mise en exergue systématique des dangers
possibles, la place exagérée donnée aux mentors – eux aussi
autoproclamés ! – des manifestations n’ont pu qu’échauffer les esprits,
à l’instar des prophéties autoréalisantes.
La violence crue, sans
aucune dimension politique, se tapit sous un mince vernis de
civilisation. Un événement exceptionnel suffit à la faire surgir. Bien
sûr, on ne peut imaginer en éradiquer en tout temps toutes les
éruptions. Mais un minimum de conditions devra être réuni à l’avenir
pour que puisse s’exercer pleinement la liberté d’expression. Tout
d’abord aux organisateurs d’assumer leur responsabilité en cessant de
jouer sur les mots – le pacifisme ne peut flirter avec aucune forme de
violence. A eux aussi d’imposer des règles claires et d’exclure de
leurs rangs les individus qui desservent la cause. Aux autorités enfin
de définir une stratégie claire et constante, de trouver ce difficile
équilibre entre la garantie des libertés et l’ordre public, deux
exigences indissociables.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/2560 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/2560

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP