Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Les locataires n’ont rien à gagner à l’initiative «contre l’immigration de masse»

L’UDC s’oppose à toute politique d’aménagement du territoire et du logement favorable aux locataires

Photo Stéphanie Booth
Photo Stéphanie Booth (licence CC)

Pour l’UDC, le constat est clair. La croissance démographique initiée par l’immigration est à l’origine de l’augmentation massive des prix des loyers, notamment dans les agglomérations urbaines.

Le prix des immeubles explose, empêchant même les Suisses aisés de devenir propriétaires en ville. Un nombre croissant d’habitants est contraint de quitter les agglomérations pour s’installer à la campagne dans l’espoir de pouvoir se loger à des conditions financières supportables. Mais là aussi les loyers et les prix de vente augmentent. Ce renchérissement de l’immobilier pénalise également les entreprises qui sont amenées à se localiser à la périphérie. Et tout cela conduit à l’accroissement de la mobilité, une dispersion de l’habitat et la perte de terres cultivables.

Conclusion de l’UDC: «De nombreuses Suissesses et de nombreux Suisses ne peuvent plus payer les prix énormes des loyers et des logements. Ce combat d’éviction et ce bradage de la patrie doivent être stoppés par une limitation de l’immigration.»

Le parti escompte certainement convaincre des locataires de soutenir son initiative en désignant les immigrés comme responsables des problèmes du marché de l’immobilier et du logement. Le citoyen locataire va-t-il céder aux sirènes de l’UDC?

L’Office fédéral du logement (OFL) a consacré le 5 novembre dernier une journée à débattre de l’influence de l’immigration sur le marché du logement.

L’immigration, un facteur parmi d’autres

Pour les intervenants, «l’évolution des prix sur le marché du logement ne s’explique pas uniquement par la croissance de la population et l’immigration. Un contexte économique favorable, la faiblesse des taux d’intérêt, l’évolution de la démographie et des besoins en matière de logement sont des facteurs tout aussi importants». Peut-on néanmoins cerner l’influence des immigrants sur la pénurie de logements, dans les grandes villes notamment?

Depuis l’entrée en vigueur de la libre circulation des personnes en 2002, les immigrants sont issus de plus en plus des pays européens (environ 90% en 2012). Cette main-d’œuvre est généralement formée (titre universitaire ou professionnel), seul un faible pourcentage ne dispose pas de qualifications. Elle trouve généralement un emploi dans les centres urbains. Ces immigrants européens sont donc forcément en concurrence avec les citoyens suisses à la recherche de logements.

La Haute Ecole pour les sciences appliquées de Zurich a mené une étude à ce sujet. Selon ses auteurs, l’évolution des prix révèle que le marché du logement a subi de fortes tensions pendant une longue période dans des régions comme le bassin lémanique, Zoug, Lugano et l’agglomération zurichoise. Les immigrants européens ont préféré s’installer dans les grandes agglomérations. Aussi ont-ils contribué de manière prépondérante à la hausse des prix pour les logements locatifs.

Schématiquement, les auteurs démontrent que le marché locatif des grandes villes est influencé par l’immigration liée à la libre circulation des personnes. Cette influence est incontestable. En 2009, les étrangers représentaient 17,7% de la totalité des ménages, mais 32% des locataires et seulement 8% des propriétaires. Les Suisses ont par contre acheté des maisons ou des appartements dans les zones urbaines périphériques, là où le marché immobilier était moins tendu. Mais selon les auteurs de l’étude, «malgré la pénurie qui en découle, l’immigration n’a pas provoqué de flambée des prix». Par contre, ce sont les ménages suisses qui ont jusqu’ici déterminé dans tout le pays la croissance de la demande de logements en propriété. Ces tendances se sont confirmées au cours des années 2010-2012.

Le marché immobilier reste régi par la loi du marché

Au sujet d’éventuelles mesures pour lutter contre la pénurie de logements, le chef du département fédéral de l’économie, Johann Schneider-Ammann, a rappelé son credo lors de cette journée de l’OFL: «Le domaine du logement doit continuer à être régi avant tout par les lois du marché.» La Confédération est attentive à maintenir des conditions-cadres optimales pour favoriser les investissements du secteur privé de la construction. Et de plaider le dialogue avec les cantons et les régions urbaines confrontées à la pénurie de logements. Des propos lénifiants qui font du conseiller fédéral un intervenant peu crédible pour contrer les arguments en faveur de l’initiative. Il rejoint les positions de l’UDC en s’opposant à toute intervention des pouvoirs publics pour lutter contre cette pénurie. Il refuse de toucher à la législation sur la protection des locataires.

Nous avons déjà souligné (DP 1996) que le logement était une patate chaude laissée aux cantons et aux communes, aucune mesure fédérale substantielle n’étant prévue pour atténuer la pression sur le marché du logement. Le débat oppose les partisans du marché libre et les défenseurs d’une intervention publique ciblée qui peinent à faire accepter leurs propositions dans de nombreux cantons.

Le citoyen locataire, notamment dans les agglomérations urbaines, va-t-il donner du crédit aux arguments de l’UDC? Difficile de répondre avant que la campagne ne se développe. Il est clair que l’UDC fait un amalgame de tous les problèmes inhérents à une croissance importante de l’économie suisse au cours de ces dernières années. Or la question clé concerne le type de développement et les conditions à réunir pour qu’il soit durable, surtout en termes d’équité, c’est-à-dire de partage de ses fruits entre tous les habitants. Et sur ce plan, l’UDC continue à défendre une vision libérale et non-interventionniste de l’Etat, préférant se focaliser sur les immigrants pour mieux faire passer sa vision inégalitaire du développement.

L’acceptation de l’initiative ne mettrait nullement fin à la pénurie de logements et à la hausse de leur prix. Seules une politique d’aménagement du territoire, agissant sur la disponibilité des terrains à bâtir, et une politique du logement, permettant une régulation de ce marché, pourront augmenter l’offre de logements à des prix supportables pour la majorité des locataires. Mais de cela, l’UDC n’en veut pas, les locataires n’ont donc rien à gagner à son initiative.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/25063 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/25063

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP