Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

Droit d’asile: Les gesticulations de l’UDC

L’initiative de l’UDC découle d’une stratégie électorale qui profite de l’inquiétude d’une partie de la population sans se soucier véritablement de résoudre les problèmes.

Avec son initiative «contre les abus dans le droit d’asile», l’UDC commet un faux dans le titre. Même celles et ceux qui croient que les requérants présentent un danger pour la Suisse devraient déposer un non dans l’urne. Car dans leur perspective, le texte proposé est tout à la fois inefficace et contre-productif.
En effet, la clause de l’Etat tiers qui prévoit le renvoi des requérants ayant transité par un Etat sûr est impraticable. Même si cette clause concerne la quasi totalité des requérants, la Suisse ne peut exiger de ces Etats qu’ils acceptent d’accueillir les personnes que nous refoulerions. Donc un coup d’épée dans l’eau.
L’initiative propose par ailleurs de dissuader les requérants en péjorant les conditions financières de leur séjour en Suisse. Les prestations d’assistance seront dorénavant réglées de manière uniforme et en nature. Et les requérants déboutés et provisoirement accueillis mais ayant gravement violé l’obligation de collaborer se verront interdits de travail. Alors que l’UDC pense ainsi réduire les coûts de l’asile, son initiative engendrerait en fait des dépenses supplémentaires. L’uniformisation des prestations provoquerait la disparition d’un réseau complexe d’acteurs dans les cantons et les communes au profit d’une organisation centrale probablement beaucoup plus coûteuse. Quant à l’interdiction de travailler, elle contribuerait directement à l’augmentation de l’aide sociale.

Le profit électoral

L’UDC, on le sait, n’est pas intéressée à la résolution des problèmes. Elle vit des problèmes en tirant un profit électoral du mécontentement d’une partie de la population. L’initiative soumise à la votation le 24 novembre prochain en est une claire illustration. Lancée quelques mois avant les élections fédérales de 1999, elle avait pour seul but de capitaliser l’inquiétude liée à l’asile.
Mais cette démonstration de la vacuité de l’initiative n’aura guère d’impact sur l’attitude de cette partie inquiète de l’opinion, qui se nourrit plus de fantasmes et de slogans que de faits. La révision en cours de la législation sur l’asile n’est guère plus convaincante ; les multiples modifications apportées depuis un quart de siècle, en général dans le sens d’un durcissement, ont montré que le droit d’asile n’est plus en mesure de répondre au phénomène migratoire actuel.
La seule réponse substantielle viendra d’une politique migratoire fondée sur la réalité du marché suisse du travail et d’une coopération étroite avec l’Union européenne. Mais là aussi l’UDC, figée dans un isolationnisme borné, se montre incapable de proposer des solutions efficaces. jd

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/2494 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/2494

Thématiques

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP