Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Développement économique: Un indicateur réducteur

L’économie suisse n’est pas compétitive.C’est le constat répété et diffusé par les analystesconfédéraux et européens. Un examen critiquedévoile ses faiblesses théoriques et empiriques.

Coup sur coup deux rapports mettent en évidence la croissance insuffisante de l’économie helvétique. Le Secrétariat d’Etat à l’économie (seco) parle de stagnation à un très haut niveau : la Suisse reste certes un pays riche, mais, depuis le début des années quatre-vingt-dix, elle perd du terrain en termes de productivité. L’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) confirme ce diagnostic et invite notre pays à entreprendre des réformes structurelles de manière à améliorer sa compétitivité, donc sa richesse.
On est en droit de relativiser ces appréciations pessimistes en s’appuyant sur la fragilité des comparaisons internationales. D’une part, les facteurs censés rendre compte de la croissance et de la productivité ne sont pas mesurés de manière semblable dans chaque pays. Pour ne prendre qu’un exemple, les Américains intègrent les dépenses de logiciels dans leur comptabilité nationale, alors que les Suisses les considèrent seulement comme une condition préalable de la production. D’autre part la recherche de l’objectivité conduit à négliger des facteurs plus qualitatifs et donc difficilement chiffrables.
Mais plus fondamentalement, le taux de croissance reste un indicateur d’une grande pauvreté. La richesse d’une nation, exprimée en termes monétaires, reflète la capacité d’investissement en matière d’éducation, de santé et de recherche par exemple. Pourtant, à lui seul, le taux de croissance ne dit rien de l’affectation de cette richesse supplémentaire. Les Etats-Unis investissent massivement dans la recherche et dans l’armement, mais ce pays connaît également un taux élevé de pauvres qui ne profitent guère des fruits de la croissance.

Richesse sociale

Toutefois ce taux ignore superbement une dimension essentielle, celle de la richesse sociale. Celle-ci exprime en particulier la qualité du lien social et de la santé publique, l’espérance de vie et l’intensité des inégalités. Cette qualité fait-elle défaut, c’est à terme la croissance même qui est remise en question. Car une croissance durable implique un équilibre social, une distribution équitable du produit national.
Cette ignorance vaut également pour la base indispensable de toute activité économique, l’environnement naturel. La croissance se construit par prélèvement sur le capital des ressources non renouvelables. Notre économie est prédatrice ; elle se nourrit de biens Ð l’air, l’énergie, l’eau, le sol, les matières premières Ð qui viendront à manquer pour soutenir la croissance future.

Un Etat fort

En Suisse, le développement durable fait maintenant partie du vocabulaire politique. Mais au-delà du discours, il n’influence pas les décisions des autorités et des acteurs économiques. Pour preuve, la nature des mesures proposées pour améliorer la compétitivité du pays. Il n’est question que de baisse de la fiscalité, de libéralisations, de limitation des dépenses sociales, de déréglementations, comme si la croissance ne dépendait que de la somme des efforts individuels. Or elle relève d’abord d’une volonté collective, d’une stimulation de la volonté d’entreprendre dans un cadre politique qui veille à la préservation des équilibres sociaux et environnementaux. Elle implique un Etat fort, capable d’imposer les régulations indispensables face au foisonnement des actions individuelles. Une croissance désordonnée, fondée sur la seule liberté des individus, ne peut s’établir dans la durée. Car les coûts qu’elle induit vont tôt ou tard conduire à son asphyxie. jd

Sur ce thème on peut consulter l’excellent numéro hors série (n° 53) d’Alternatives économiques (www.alternatives-economiques.fr).

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/2470 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/2470

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP