Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

Football et télévision: Carton rouge

La Télévision suisse renonce à retransmettre les matchs de la Coupe du monde de football en 2002. La somme exigée par le groupe allemand Kirch Ð au début des négociations 18 millions de francs Ð, détenteur exclusif de ces droits, dépasse les moyens budgétaires de la SSR.
Le quotidien Le Matin a aussitôt dénoncé le coupable : « La SSR nous prive de la Coupe du monde ! » L’accusation est un peu facile. La SSR se trouve confrontée à des difficultés budgétaires : baisse des rentrées du côté de la redevance Ð le Conseil fédéral s’est montré généreux à bon compte en exemptant les retraités touchant les prestations complémentaires Ð et de la publicité. Et le service public se doit de veiller à maintenir une offre diversifiée qui pourrait être mise en péril par une dépense inconsidérée pour un seul événement, aussi important et populaire soit-il.

Où sont les vraies responsabilités ?

Bien sûr, on peut empoigner le problème par le biais des ressources nécessaires à une télévision publique, au moment où la redevance s’essouffle. Dans la mesure où ce media a atteint un taux de pénétration presque totale, est-il encore justifié de prélever une redevance à laquelle une partie non négligeable des téléspectateurs cherche à échapper d’autant plus facilement que le contrôle se révèle ardu et coûteux ?
Mais avant tout, il faut identifier les vraies responsabilités, en l’occurrence celles de la Fédération internationale de football (FIFA) mais aussi d’autres fédérations sportives et le Comité international olympique. Ce sont eux qui vendent au plus offrant les droits de retransmission des événements dont ils sont les organisateurs. D’année en année, ces droits atteignent des montants toujours plus considérables qui sont répercutés sur les TV. Lesquelles doivent à leur tour rançonner les diffuseurs de publicité. Dans cette course démesurée au profit, le risque existe que l’investisseur primaire Ð pour la Coupe du monde de football, le groupe Kirch Ð estime mal le marché et ne retrouve pas sa mise. C’est bien ce qui se passera si suffisamment de chaînes TV, à l’instar de la SSR, ne sont pas preneuses. Leur désintérêt solidaire pourrait faire s’écrouler ce système spéculatif qui déshonore le sport et ses gestionnaires, pour autant qu’il y ait encore quelque honneur sur ce terrain. jd

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/2408 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/2408

Thématiques

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP