Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Les désarrois de l’armée suisse

Jamais les partis gouvernementaux n’ont manifesté pareil désaccord quant au rôle et au format de l’armée. Certes les socialistes, malgré leur ralliement au principe de la défense nationale à la fin des années trente, ont toujours peu ou prou contesté l’importance du budget militaire. Mais les choses étaient jusqu’à présent relativement simples : les militaires débattaient de la conception stratégique, non sans violents conflits parfois, puis le Conseil fédéral présentait son projet qui était avalisé par une large majorité parlementaire.
Aujourd’hui, la contestation se répand dans les rangs des partis bourgeois. La procédure de consultation sur le projet « Armée XXI » révèle des divergences profondes. Seuls les démocrates-chrétiens appuient sans réserve la réforme proposée. L’UDC oppose un refus catégorique à une vision à son goût trop orientée sur la coopération et qui abandonne l’idée même d’une défense autonome. L’attitude est logique de la part d’un parti qui considère l’isolement comme une vertu et cultive avec soin les mythes de la neutralité perpétuelle, de l’armée de milice et de la guerre de résistance aux frontières. Le scepticisme des radicaux est plus surprenant. Les pères fondateurs de l’armée helvétique n’aiment pas le service de longue durée, qui permettrait d’accomplir les obligations militaires en une seule fois ; ils y voient un péril pour le système de milice. Frilosité radicale également au sujet des opérations de maintien de la paix qui devraient être réduites au minimum. Et, lorsqu’ils prônent le maintien des troupes du train, les radicaux chassent visiblement sur les terres conservatrices et nostalgiques de leurs cousins démocrates du centre.
Quant aux socialistes, ils font délibérément dans la prospective politique en imaginant une armée de 15 000 volontaires engagés pour cinq ans et de 45 000 réservistes ; tout ça pour un budget limité à 2,7 milliards de francs. Au vu de la situation en Europe, ce modèle est le plus réaliste. Mais il bouscule trop de vaches sacrées et d’intérêts bassement matériels pour trouver, à court terme, l’appui d’une majorité populaire. Et puis les socialistes souffrent toujours d’un déficit de crédibilité en matière militaire : comment concilier l’appui de près de la moitié de leur groupe parlementaire à la nouvelle initiative pour la suppression de l’armée et un projet censé traduire une adhésion au principe de la défense armée ? Enfin, ce modèle réduit ne peut se concevoir que dans un cadre militaire européen, voire au sein de l’OTAN, un pas que les socialistes ne sont pas prêts de franchir.
Ces positions divergentes traduisent le désarroi d’un pays isolé au centre de l’Europe, objectivement dépendant de ses voisins, mais qui ne veut ou n’ose pas encore le reconnaître. JD

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/2391 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/2391

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP