Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Génie génétique: Les fantasmes contre la liberté

Le droit de chaque individu à conduire sa vie et la considération qu’il a d’autrui pourraient disparaître.

Le génie génétique appliqué à l’être humain relance un vieux débat, celui de la nature humaine. Avons-nous à faire à une réalité intangible, créée par une divinité ou produit de la nature ? Y a-t-il des limites à l’intervention sur le capital génétique des hommes ? Ou au contraire l’être humain, cet animal non déterminé, pour reprendre une expression de Nietzsche, est-il un être plastique, capable de se construire lui-même jusques et y compris dans sa dimension biologique ?
Longtemps les religions ont proposé et même imposé des limites en proclamant l’intangibilité de l’être humain. Aujourd’hui, l’impact des Eglises sur les valeurs collectives faiblissant, y a-t-il encore une possibilité de penser des limites en dehors d’une perspective théologique ?
C’est à cette question qu’a tenté de répondre le philosophe allemand Jürgen Habermas dans une récente conférence tenue à Marburg (NZZ, 30 juin 2001, p.61). Pour ce faire, il a confronté les possibilités offertes par le génie génétique aux exigences d’une société ouverte et démocratique privilégiant les choix individuels. Que se passerait-il si le «design » génétique était opérationnel, si par exemple les parents pouvaient programmer à volonté leurs enfants ?
Pour Habermas, deux principes essentiels du libéralisme politique seraient alors mis en cause : le droit de chaque individu à conduire sa propre vie et à nouer des relations avec autrui sur un pied d’égalité. En effet, l’asymétrie « ab initio » entre le « designer » et son
« produit », induite par la programmation génétique, n’est en rien comparable à celle qui caractérise toute relation parents-enfant, tout processus de socialisation. Il est imaginable que la personne fabriquée ne puisse jamais se libérer de sa fixation à son fabricant. Le « paternalisme génétique » serait insurmontable. Quant à la considération d’autrui, qui prend sa source dans une relation entre personnes libres et égales, elle pourrait tout simplement disparaître. La chosification à laquelle est soumis l’individu programmé se répercuterait dans sa perception de lui-même puisque la frontière ente sujet et objet disparaîtrait.
Habermas parle au conditionnel. Il tente une réflexion exploratoire plutôt qu’il développe une argumentation rationnellement imparable. Le philosophe allemand veut montrer, sans se référer à une essence humaine, une conséquence possible de l’ingénierie humaine sur la conscience de soi et le prix à payer de cette intervention.
Une chose pourtant paraît certaine. Cette ingénierie ne concourt pas naturellement au projet moderne de l’autodétermination individuelle. jd

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/2389 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/2389

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP