Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

Genève: Touche pas à mon ambulance !

Le service des transports sanitaires genevois est inefficace. Mais les volontés de changement se heurtentà la résistance des fonctionnaires.Le référendum est lancé.

L’affaire ne mériterait pas une ligne si elle n’illustrait la triste habitude genevoise de prendre les taupinières pour des montagnes. En clair, l’intérêt public sert de cache-sexe à la défense d’intérêts très particuliers.
Genève se distingue par l’organisation déplorable de son service de transports sanitaires d’urgence. Trois centrales téléphoniques, cinq numéros d’entreprises privées, un découpage du territoire tout sauf fonctionnel. Résultats : plusieurs ambulances arrivent sur les lieux d’un accident, parfois sans médecin alors que ce dernier serait indispensable, une ambulance tarde à arriver parce qu’elle vient de loin alors qu’un véhicule plus proche n’est pas sollicité. Bref, une anarchie indigne d’une grande agglomération.
La solution est simple. Une seule centrale téléphonique dirigée par un médecin, attribution de l’intervention en fonction du seul critère de l’efficacité, tarif forfaitaire unique, création d’une brigade sanitaire cantonale regroupant les véhicules publics et leurs personnels. Rien que de très logique et qui n’a que trop tardé.

Référendum en vue

Mais voilà, la brigade sanitaire de la police Ð une poignée de gendarmes formés comme ambulanciers Ð refuse d’être intégrée à ce nouveau dispositif, quand bien même les droits et le statut de ses membres restent inchangés. Les syndicats de la police ont donc déposé un référendum, rejoints par la fine fleur de l’extrême-gauche et le Cartel intersyndical de la fonction publique. Ils ont réussi à susciter pas moins de dix-huit comités de soutien. Au plat principal de l’argumentaire des référendaires : la défense du service public Ð qui, comme la pomme de terre, est bon à tout faire. Christian Grobet, la tête pensante de l’Alliance de gauche, n’a-t-il pas déclaré : « Si j’étais victime d’un accident, je préférerais nettement être transporté par un fonctionnaire ». Vite, appelez une ambulance. jd

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/2337 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/2337

Thématiques

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP