Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Une conception réactionnaire de la famille

Sous une querelle de déduction fiscale, l’UDC promeut une Suisse mythique qui n’existe pas

Photo Novartis AG
Photo Novartis AG (licence CC)

Avec son initiative populaire, qui sera traitée lors de la session parlementaire spéciale d’avril, l’UDC prétend défendre les familles. En réalité c’est une conception rétrograde de la famille qu’elle cherche à promouvoir.

Rien de tel pour faire passer un projet que de le présenter dans l’emballage du sens commun. Depuis 2010, la loi fédérale sur l’harmonisation des impôts directs exige des cantons qu’ils accordent une déduction aux parents qui confient la garde de leurs enfants à des tiers. L’UDC s’était opposée à cette mesure, ce qui montre bien son peu d’intérêt pour le sort des familles. Aujourd’hui elle crie à la discrimination et demande que les familles qui assument elles-mêmes la garde de leur progéniture bénéficient du même allégement fiscal. Simple question de justice.

Mais voilà, le bon sens n’est qu’apparent. Soit deux familles à revenu égal: celle qui confie ses enfants à une structure extra-familiale voit son revenu diminuer. L’allègement fiscal dont elle bénéficie ne fait que rétablir l’équilibre. Alors qu’alléger la charge fiscale de la famille assumant elle-même la garde, c’est augmenter son revenu. La discrimination n’est donc pas là où la voit l’UDC.

En réalité, avec cette initiative, l’UDC poursuit son combat idéologique en faveur d’une conception traditionnelle de la famille – l’homme à l’usine, la femme à la cuisine. Une conception fort éloignée de la réalité, puisqu’en Suisse plus des trois quarts des femmes exercent une activité professionnelle. Mais, de cette réalité l’UDC n’a cure. Il suffit de parcourir les textes à ce sujet sur son site Internet pour comprendre l’aveuglement de ce parti, un aveuglement qui confine à la paranoïa. Confier la garde de ses enfants à des tiers, c’est refuser d’assumer sa responsabilité parentale. Ces tiers sont assimilés à l’Etat qui, par le biais des crèches, exerce un contrôle sur les familles. Le lider maximo du parti n’hésite pas à parler des «parents qui se débarrassent de leurs enfants» et fait référence aux dégâts causés par les champions de l’éducation collective, les nazis et les communistes. Les structures extra-familiales relèvent d’une volonté étatique de confisquer la tâche éducative qui incombe naturellement aux parents.

Le slogan de «l’étatisation des enfants» a déjà permis d’enterrer le modeste article constitutionnel sur la famille qui aurait favorisé l’indispensable développement des structures d’accueil. Il s’agit de faire échec à cette nouvelle attaque contre les familles réelles. L’engagement de l’UDC en faveur de la famille traditionnelle s’inscrit très logiquement dans son combat pour une Suisse mythique: une Suisse souveraine alors que notre pays, de par sa situation géographique et son économie, est très largement dépendant de l’étranger; une Suisse préservée de la présence étrangère alors que notre prospérité est depuis très longtemps tributaire de l’immigration.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/23177 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/23177

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP