Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

SyndicatsL’érosion se poursuit

Etat des lieux des forces syndicales.

En dix ans l’Union syndicale suisse, principale organisation faîtière des salariés, a perdu 12% de ses effectifs. En 1998, elle a passé en-dessous de la barre des 400 000 adhérents. Les syndicats chrétiens et l’Union fédérative du personnel des administrations publiques connaissent une évolution semblable.
Cette érosion ne résulte pas tant de la démission des membres que de la difficulté de recruter de nouveaux adhérents. Un phénomène paradoxal dans un contexte de récession économique, marqué par un taux de chômage important. En réalité, les salariés helvétiques confrontés à une détérioration du marché du travail semblent adopter une attitude individualiste, alors qu’ils sont plus enclins à se syndiquer en période de haute conjoncture.
Adapter le langage
Plus généralement, les syndicats ressentent durement les conséquences de l’affaiblissement du secteur secondaire. Dans leurs bastions traditionnels, l’industrie et la construction, la réduction du nombre d’emplois s’est accélérée dans les années quatre-vingts, sans que les organisations syndicales puissent compenser ces pertes par une implantation solide dans un secteur tertiaire en pleine croissance. Mais pour l’heure, ce sont les associations professionnelles spécialisées dans la défense corporative qui occupent le terrain.
Pourtant, la progression récente et réjouissante des effectifs du nouveau syndicat des services Unia et du Syndicat suisse des médias montre que le secteur tertiaire constitue un potentiel syndical important. Pour en profiter, les organisations syndicales doivent adapter leur langage et leur action à un public d’employés.
Par ailleurs, la division du monde syndical en de nombreuses organisations ne favorise pas l’émergence de thèmes et d’actions communes qui développerait une prise de conscience collective des salariés. L’unité syndicale accroîtrait la force de frappe du mouvement qui y gagnerait alors en attractivité. jd

Source : NZZ, 19 janvier 2000.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/2259 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/2259

Thématiques

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP