Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

Les œillères du manager

Qu’un chef d’entreprise se soucie de la compétitivité de la Suisse, rien que de très normal. Qu’au passage, il préconise une mesure favorable à son secteur Ð l’allégement du droit de timbre Ð n’étonne guère. Qu’il entonne le refrain connu des privatisations et de l’amaigrissement de l’Etat ne surprend pas non plus. Les dix thèses pour la Suisse du 21e siècle de Lukas Mühlemann, patron du Credit Suisse Group, parues dans Das Magazin (n°52,
1er janvier 2000), le supplément hebdomadaire du Tages Anzeiger, ont néanmoins fait du bruit, indignant la gauche et irritant la droite politique.
Tout n’est pas à jeter dans les propos du banquier, notamment ce qui concerne l’importance de la formation, l’encouragement à l’innovation, la lutte contre les cartels et l’avenir européen de la Suisse, l’aide accrue au développement ou encore le soutien à la fondation « Suisse solidaire ». Mais l’économisme réducteur qui sous-tend l’analyse affaiblit la démonstration.
La faiblesse de l’analyse apparaît particulièrement au chapitre des institutions politiques. Mühlemann se réfère au fonctionnement de l’entreprise, la sienne, pour préconiser une réforme du système politique : un gouvernement plus homogène doté d’une présidence renforcée, une procédure de consultation limitée aux dossiers essentiels, moins de possibilités de recours, une réforme de la démocratie directe non explicitée mais dont on subodore qu’elle restreindrait les droits populaires. Tout cela pour parvenir à des décisions plus rapides, comme dans les entreprises.
Bien sûr, la comparaison fait sourire. Une société humaine ne se gère pas comme une entreprise commerciale. L’Etat n’est pas seulement fournisseur de prestations, il est aussi et surtout la volonté institutionnalisée de vivre ensemble et, en régime démocratique, citoyennes et citoyens sont légitimés à exprimer les modalités de cette volonté. On est presque gêné d’avoir à rappeler de telles évidences : au temps court de la production de biens et de services répond celui, lent, de la décision politique. Une décision qui doit rencontrer l’adhésion du plus grand nombre et qui contribue ainsi au constant renouvellement de la cohésion du groupe social.
En ignorant cette dimension propre du politique, en analysant la société dans une perspective étroitement économique, Lukas Mühlemann oublie que l’activité productive ne se déroule pas dans un espace abstrait. Mais bien dans une société concrète dont la cohésion et l’implication de ses membres constituent des facteurs essentiels du dynamisme économique. L’organisation politique et sociale est donc la première des conditions-cadre indispensables à la compétitivité d’un pays. Décidément l’économie est chose trop sérieuse pour la laisser aux mains des managers. JD

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/2254 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/2254

Thématiques

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP