Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Réorganisation: La Ville de Genève existe-t-elle ?

Le projet du Conseil d’Etat genevois de réorganisation de la collectivité publique
a été élaboré dans le secret et sans concertation avec la Ville.Autant dire qu’il n’ira pas loin. Car chacun tient à ses prérogatives.

La République du bout du lac se paie un de ces psychodrames dont elle a le secret. C’est-à-dire beaucoup de bruit et de colère dans un premier temps, puis l’oubli, le temps de mettre en scène une nouvelle scène de ménage. Thème de la pièce, le démantèlement de la Ville de Genève.
Le Conseil d’Etat a réfléchi. Rien à redire, c’est même rassurant. Sa préoccupation ? Améliorer le fonctionnement de la collectivité genevoise. Tout est pour le mieux. Mais lorsqu’il annonce son projet de diviser la Ville de Genève en huit nouvelles communes disposant des mêmes compétences que les communes rurales, pas plus, c’est le tollé. D’autant plus que le Conseil d’Etat a déjà ficelé son affaire sous la forme d’un projet de loi constitutionnelle. A la République et canton de Genève doit succéder la République et Ville de Genève dont le maire sera un conseiller d’Etat. Averti par la presse, l’exécutif municipal, vexé d’avoir été tenu à l’écart, annule une rencontre prévue avec le gouvernement. Le prétexte était trop beau pour des magistrats menacés dans leur fonction.

Rien n’est simple

Car la fonction revêt un certain prestige, tiré avant tout du statut de ville internationale. Les élus municipaux fréquentent le beau monde, reçoivent les nouveaux ambassadeurs et les grands de la planète. Pour le surplus, les communes genevoises ne disposent que de maigres compétences. La Ville fait exception qui entretient un opéra, des théâtres, des musées et même une bibliothèque universitaire. Ces institutions profitent aux habitants du canton tout entier. Genève peut se payer ce luxe puisque, par la grâce d’un système fiscal qui permet de taxer le contribuable à son domicile et à son lieu de travail, elle dispose de ressources importantes. La Ville s’est même dotée d’une promotion économique, en plus de celle du canton, qui s’est signalée par quelques bides retentissants. Mais si chacun est prié de payer, seuls les citoyens et citoyennes de la Ville décident. Une situation indéfendable.
A l’évidence la procédure choisie par le Conseil d’Etat est maladroite. Pour un projet à forte valeur symbolique, la concertation aurait été de mise. Les partis politiques, également ignorés par l’exécutif cantonal, ne semblent pas prêts à suivre le mouvement. L’entreprise risque donc de rapidement sombrer dans l’oubli, comme toutes les tentatives de ce genre depuis une quarantaine d’années.
En réalité l’amélioration du fonctionnement de la collectivité genevoise passe par une réforme simple. Toutes les tâches qui incombent à la Ville pour des raisons historiques, mais dont profite aujourd’hui l’ensemble de la population du canton, doivent passer en mains cantonales : l’opéra, comme à Zurich, et de manière générale les institutions culturelles, le service d’intervention et de secours (les pompiers professionnels). Ce transfert s’accompagnera bien sûr de la suppression de cette particularité locale qui voit les communes à dominante d’habitation pleurer misère alors que prospèrent celles qui abritent des entreprises. Dès lors, Genève pourra se consacrer à ses tâches de proximité. Une mission certes moins prestigieuse mais combien plus utile. jd

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/2244 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/2244

Thématiques

En relation

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP