Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

Service au public: Une affaire de volonté politique

Commentaire et analyse sur l’accident ferroviaire de Paddington, près de Londres.

La catastrophe ferroviaire de Paddington près de Londres Ð plus de trente victimes au début d’octobre Ð n’a pas manqué de raviver la controverse sur les privatisations des services publics. Sécurité négligée, dégradation de la qualité du service, c’est la faute aux privatisations. Une conclusion hâtive qui relève plus de l’a priori idéologique que de l’analyse des faits.
C’est en 1996 que le gouvernement Major procède à la mise aux enchères des droits d’exploiter les lignes du réseau ferré britannique. Vingt-cinq sociétés se partagent ces droits pour une période de sept ans. Dans la foulée, les conservateurs créent une société, Railtrack, propriétaire de l’ensemble du réseau Ð rails, signaux et gares Ð dont les actions sont offertes au public. Cette double opération se fait à un prix nettement inférieur à la valeur commerciale réelle du réseau, car les investisseurs craignent une renationalisation en cas de victoire des travaillistes.
Pourtant le gouvernement conservateur fait une bonne affaire. Non seulement il encaisse quelques milliards de livres mais surtout il se débarrasse d’un réseau en mauvais état Ð les spécialistes estiment qu’il correspond aux standards des années soixante Ð pour ne pas avoir à investir dans sa modernisation.
Si les conservateurs ne jurent que par les privatisations, ils se révèlent de piètres réalisateurs. Ainsi, si les exploitants peuvent augmenter leur chiffre d’affaire et donc leurs profits en développant le transport Ð plus de trains, plus de passagers Ð, Railtrack doit se contenter d’une rétribution fixe de la part des exploitants. Une règle qui n’incite pas la société à investir dans le renouvellement des infrastructures.
Ce bref rappel des faits indique que la qualité du transport ferroviaire, comme de tout autre service public d’ailleurs, est affaire de volonté politique, quelle que soit la nature publique ou privée de l’opérateur. La mission Ð garantir la fourniture d’une prestation d’intérêt public Ð reste une tâche étatique. Dès lors, lorsque l’Etat confie son exécution à un opérateur privé, il doit définir les conditions propres à garantir la qualité et la quantité de cette prestation. Cette volonté politique peut faire défaut aussi bien dans un scénario étatiste Ð en Grande-Bretagne avant 1996 et en Italie aujourd’hui Ð que dans le cas d’une délégation de tâche à un opérateur privé. jd

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/2237 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/2237

Thématiques

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP