Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

Expo nationale: Mutatis mutandis

Aux faux pas dans la gestion et au déficit de communication des responsables d’Expo. 01 répondent les tergiversations et les craintes des autorités politiques. Il y a vingt-cinq ans, les problèmes d’organisation et de financement étaient tout aussi aigus. Par contre, contrairement à aujourd’hui, la volonté politique n’a jamais fait défaut, comme le rappelle opportunément Bruno Vanoni dans le Tages Anzeiger (1er octobre 1999).

Des prêts jamais remboursés

Dix-huit mois avant la date prévue pour l’ouverture, des voix se font entendre pour retarder la manifestation. Le Conseil fédéral s’y oppose fermement. Pourtant, à ce moment, près de la moitié du budget n’est pas assurée. Un budget qui par ailleurs ne cesse d’augmenter : 87,4 millions en 1961 lorsqu’est prise la décision de principe d’organiser une exposition nationale ; 104,4 millions un an plus tard ; 179,5 millions en été 1963 et 187,8 millions au moment de l’ouverture le 30 avril 1964.
Septante jours après l’inauguration de l’Exposition nationale, le nombre des visiteurs reste inférieur aux prévisions. Ë tel point que la direction doit solliciter un prêt urgent de la Confédération, aussitôt accordé. Vingt jours plus tard, l’argent est dépensé et la faillite menace. Le Conseil fédéral est prêt à injecter une somme supplémentaire. Mais la délégation des Finances s’oppose à ce cavalier seul du gouvernement. Qu’importe. C’est alors le Parlement qui approuve à l’unanimité ces deux prêts dont il sait pertinemment que l’Expo ne pourra jamais les rembourser.
Au total, le Parlement libère une somme de 67,8 millions de francs, trois fois plus qu’initialement décidé. Il n’était pas question de « laisser tomber cette belle œuvre nationale créée avec passion et courage avant tout par nos concitoyens romands et dans une perspective d’avenir », déclarèrent alors les porte-parole des commissions parlementaires. jd

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/2232 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/2232

Thématiques

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP