Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Energie: Nous sommes toujours trop gourmands

Le projet « Énergie 2000 » commence à porter ses fruits. Soyons optimistes,
il a permis de freiner la consommation d’énergie. Cependant, l’objectif
de diminuer la consommation d’énergie fossile n’est pas atteint.

Le programme « Énergie 2000 » donne de bons résultats. Mais nous sommes encore loin des objectifs fixés en 1990 pour faire face au moratoire nucléaire.
« Énergie 2000 », c’est un projet combinant information, formation, recherche-développement et prescriptions, lancé par la Confédération en 1990, en collaboration avec les cantons, les organisations professionnelles et l’économie. Objectifs affichés, la stabilisation de la consommation de combustibles fossiles à son niveau de 1990 et de l’électricité à partir de 2000, notamment.
Une lecture optimiste des faits permet de tirer un bilan positif de l’opération. En 1998, ce programme a permis de freiner aussi bien la progression de la consommation globale d’énergie que les émissions de CO2. Une dépense de 51 millions de francs a induit des investissements d’un milliard et la création de 9500 emplois.

Premier fautif: le prix du pétrole

Il n’y a pourtant pas de quoi pavoiser. Depuis 1990, la consommation d’énergie fossile a progressé de 6,1 %, une augmentation beaucoup plus forte que la croissance économique. La demande d’énergie continue elle aussi sa course vers le haut. C’est dire que les objectifs décidés en 1990 ne seront pas atteints à la fin de la décennie, pas plus que le découplage entre croissance économique et besoin énergétique. Par ailleurs les progrès indéniables en matière d’efficacité énergétique Ð la consommation spécifique des immeubles, des voitures et des appareils a baissé Ð sont plus qu’annulés par le développement de la construction et du parc automobile.
Premier fautif, le prix du pétrole qui a baissé de 35 % depuis 1990. C’est dire que sans mesures incitatives portant sur ce prix, il est inutile d’espérer une évolution significative des comportements.
Les objectifs d’économie ne sont pas seulement dictés par le souci de nous libérer à terme de la dépendance nucléaire. Il s’agit aussi de réduire les émissions de CO2 et de permettre le développement des pays pauvres, sans pour autant épuiser les ressources naturelles et mettre en péril l’équilibre écologique. Aujourd’hui, la consommation moyenne de la planète atteint 2000 watts par personne. Plus de 10 000 watts aux États-Unis, près de 5000 en Europe et 6000 en Suisse contre 800 en Afrique.

Transformer l’énergie primaire en énergie utile

Selon des chercheurs de l’École polytechnique fédérale de Zurich, la Suisse pourrait techniquement atteindre cette consommation moyenne de 2000 watts dans un délai de septante ans. Comment ? En réduisant les pertes intervenant dans la transformation de l’énergie primaire en énergie utile et grâce au développement de nouvelles technologies. Quant à la demande restante, à savoir 2000 watts, elle serait couverte à raison des trois-quarts par des énergies renouvelables. Les énergies fossiles ne représenteraient donc plus qu’un douzième de la quantité consommée actuellement.

Prochaine législature décisive

Cet objectif implique bien sûr des décisions politiques. Or dans ce domaine les choses bougent peu et dans le plus grand désordre. Durant la décennie, les projets se sont multipliés mais, à l’exception de la très modeste Loi sur l’énergie, aucun n’a encore abouti. La loi sur le CO2 n’est toujours pas sous toit, les deux Chambres n’arrivent pas à s’entendre sur la taxation des énergies non renouvelables et la réforme fiscale écologique est agendée pour après-demain. La prochaine législature sera donc décisive pour la politique énergétique. Un thème qui est néanmoins totalement absent de la campagne électorale. jd

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/2222 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/2222

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP