Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

La 11e révision de l’AVS déraille

L’œuf pascal déposé par le Conseil fédéral dans la corbeille de l’AVS est impropre à la consommation. En décidant de réduire la 11e révision pour l’essentiel à un exercice d’économie, le gouvernement se réfugie dans un rôle de strict comptable. Il néglige ainsi d’indiquer les voies d’une politique sociale adaptée aux besoins des individus et du marché du travail.
Bien sûr, toute amélioration des prestations sociales a un prix. Seuls les illusionnistes revendiquent l’abaissement général de l’âge de la retraite sans réduction des rentes. De plus, la réalité démographique Ð baisse de la natalité et allongement de la durée de vie Ð va peser lourdement sur l’équilibre financier de l’AVS. On ne peut donc reprocher à l’exécutif de faire ses comptes et de se soucier de l’avenir.
Dans le cadre de la 10e révision, le Parlement a exigé des femmes deux ans de vie active supplémentaires, au nom de l’égalité de traitement et pour tenir compte de l’évolution démographique. En contrepartie, elles ont obtenu une revalorisation des rentes les plus basses et le bonus éducatif et social. Et surtout, le Conseil fédéral annonçait pour la 11e révision l’introduction tant attendue de la flexibilité de l’âge de la retraite. Peu avant la votation de septembre dernier sur l’initiative syndicale contre le relèvement de l’âge de la retraite, il confirmait d’ailleurs son intention : « permettre à celles et ceux qui le souhaitent de partir plus tôt à la retraite ou de diminuer progressivement leur temps de travail ; afin que le plus grand nombre puisse effectivement se prévaloir de la retraite flexible, il conviendra de définir des critères sociaux pour le calcul de la rente anticipée ».
Aujourd’hui, il ne reste plus rien ou presque de cette intention. Les femmes sont conviées à travailler jusqu’à 65 ans. L’économie ainsi réalisée correspond très exactement au coût d’une retraite anticipée dont les cartes sont très inégalitairement distribuées. Les salariés à bas revenus Ð les femmes y sont surreprésentées Ð pourront rêver à la flexibilité mais pas se la payer. Idem pour celles et ceux Ð souvent les mêmes Ð qui effectuent des travaux répétitifs ou pénibles, et dont l’espérance de vie est plus faible que la moyenne. Pour corser le tout, le gouvernement renonce à faire bénéficier du deuxième pilier les très bas revenus.
Le projet du Conseil fédéral se révèle donc gravement déséquilibré, injuste et inadapté à des conditions de travail aujourd’hui visiblement plus astreignantes. Un projet inacceptable. JD

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/2191 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/2191

Thématiques

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP