Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

Les marches anti-atomiques: éloge des moyens du bord

Un article de Gaston Cherpillod paru dans DP le 7 mai 1964

Photo Philippa Willits
Photo Philippa Willits (licence CC)

En complément de l’hommage rendu à Gaston Cherpillod, nous republions cet article qu’il avait signé dans DP n° 12.

Tout en signant avec le reste de l’équipe l’article de DP n° 11, consacré à la marche Lausanne – Genève, où était discutée une certaine religiosité des manifestations anti-atomiques et où étaient analysées les données d’une lutte contre la dissémination des armes nucléaires, Gaston Cherpillod a désiré attaquer le problème sous un autre angle. D’où cet article personnel. – DP

Ritualisme

Concédons-le: les marches anti-atomiques tiennent de la procession. Cela peut gêner. Mais qui au juste? Pas les chrétiens, fussent-ils protestants. Les autres? Hormis une poignée d’intellectuels cohérents, existent-ils? Les gens qui ne croient pas à la vie éternelle se marient au temple, baptisent leurs enfants et se font enterrer religieusement. Qu’il convienne de regarder d’un œil critique tout cortège, d’accord: le rite au mieux, le folklore au pis, guettent ce genre de manifestation. A cet égard, le défilé anti-atomique pascal a d’illustres ancêtres: les cortèges du premier jour du mois de Marie, que parfois et plus justement on dénomme: Fête du premier mai. Aux fortes tensions succède le calme plat. L’œillet rouge vire au muguet (blanc).

Le monde des idées

Le Bien, la Vie – la Mort, le Mal: la marche pascale se meut dans le monde des idées métaphysiques. C’est une faiblesse, sans doute. C’est la revanche aussi de l’irrationnel, pourchassé dans tous les secteurs de la pratique. Dieu me rappelle invinciblement, révérence parler, la pie de Zamacoïs: on le flanque à la porte, il revient par la fenêtre. Vous n’en voulez plus du Père Céleste? Il changera de défroque: l’Humanité, la Science, la Vie, tous travestis du grand Absent. La lutte anti-atomique revêt çà et là des formes parareligieuses. Il ne faut ici ni se fâcher ni sourire. Où la politique a buté sur un constat d’échec, la mystique reprend du poil de la bête. Régression? Dérisoire sursaut d’une espèce déjà condamnée? Ou simple fourvoiement? Mais pour se fourvoyer, il faudrait qu’il y ait un chemin. La politique, pour l’instant, n’en trace aucun. Qui sait? Les marches, ces démonstrations conjuratoires qui s’adressent à Dieu ou, si l’on préfère, à la Conscience Humaine, et qui sont des actes de foi, préfigurent peut-être un nouveau type d’action.

Défense de l’utopie

Marcher, rêver, prier: des synonymes? A peu près. Le rêve, c’est l’esprit aux champs, et les poètes, ces psychiatres de l’an 2100, vous en donneront pour rien la clé. La prière, pareil: ni effusion sentimentale, ni tentative d’extorsion de fonds au Père qui est aux Cieux, elle prépare le croyant à se réinsérer dans le quotidien.

La lutte pour le désarmement général ressortit maintenant à l’utopie. Le réaliste, sagement, tient compte du donné: mais il est fasciné par lui. Il vit au jour le jour, avec son temps, avec la bombe. Ce n’est pas de toute évidence un sot, un réactionnaire, un belliciste. Mais il se résigne vite. Parce qu’il a le nez collé sur le présent, il doute, moins du futur en vérité que du potentiel.

Une chose l’effare: qu’on mise sciemment sur un possible aux chances fort aléatoires. Je n’aime pas l’analogie: ce procédé dispense de la réflexion. Pourtant, avant qu’il ne s’incarne dans l’histoire, le socialisme a été ce spectre qui hantait l’Europe. Le désarmement général est un fantôme. Industriels et gouvernants, pour le moment, l’exorcisent. Les peuples lui conféreront — peut-être — la grâce d’exister.

Gaston Cherpillod

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/21717 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/21717

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP