Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Les politiques sociales déconnectées de la réalité

La facture de l’aide sociale paie l’inadaptation des assurances sociales

Photo exposition Si Jamais
Photo exposition Si Jamais (licence CC)

Les politiques sociales n’ont pas suivi l’évolution du marché du travail et de la structure familiale. Adaptations et coordination, telles devraient être les lignes directrices d’une réforme en profondeur.

Artias (Association romande et tessinoise des institutions d’aide sociale) vient de publier un dossier fouillé sur les lacunes de la politique sociale en Suisse. A l’origine de son interrogation, la forte augmentation du nombre des bénéficiaires de l’aide sociale au cours de la dernière décennie. Or l’aide sociale constitue le dernier filet de protection lorsque les conditions pour bénéficier des prestations des assurances sociales ne sont pas ou plus réunies. Pourquoi ce filet de dernier recours est-il aujourd’hui autant sollicité?

L’étude d’Artias pointe deux évolutions principales auxquelles les assurances sociales n’ont pas su répondre: l’évolution du marché du travail d’une part, les changements dans la cellule familiale d’autre part.

Le modèle de l’Etat-providence s’est construit sur une référence claire, celle du salarié mâle, engagé à plein temps au bénéfice d’un contrat de durée indéterminée (CDI), avec des perspectives de mobilité sociale. Or cette référence ne reflète plus la réalité du marché du travail. Au cours de la dernière décennie, le nombre des titulaires d’un contrat de durée déterminée (CDD) inférieur à 6 mois a progressé de 33%, les CDD d’une durée comprise entre 6 mois et 3 ans de 38%, alors que les CDI n’ont augmenté que de 9%. Les travailleurs sur appel représentent 6% des actifs et le nombre des intérimaires a plus que doublé. L’emploi est devenu précaire et flexible, générateur d’insécurité. Une insécurité qui touche prioritairement les salariés peu payés.

Cette précarité affecte d’abord les foyers monoparentaux, les familles de plus de deux enfants, les jeunes adultes et la population immigrée. Plus de 25% des familles monoparentales vivent sous le seuil de pauvreté, tout comme un quart des familles nombreuses (plus de deux enfants).

Les politiques sociales n’ont pas réagi à cette montée de la précarité et de la flexibilité en renforcant la sécurité. Au contraire, les réformes de l’assurance-chômage et de l’assurance invalidité ont été conduites pour réduire les coûts et ont abouti à un transfert de responsabilité aux individus. Le deuxième pilier reste fermé à un salarié sur cinq (emplois atypiques et intermittents).

L’aide sociale assume ces lacunes de la sécurité sociale: prise en charge des chômeurs de longue durée et des salariés malades sans assurance perte de gains, avances dans l’attente des décisions de l’assurance-chômage et invalidité, compléments de rentes d’invalidité. Elle intervient pour des familles qui, au bénéfice d’une légère augmentation de leur revenu, se voient privées de tout ou partie de prestations d’assurance sous conditions de ressources et se retrouvent ainsi avec un revenu disponible diminué.

Cet état des lieux va permettre à Artias de formuler des propositions de réformes. A la lecture du dossier, on comprend que ces réformes devront dépasser le cadre des seules assurances sociales et concerner aussi bien le droit du travail que les politiques d’intégration (migrants) et de formation, ainsi que l’accueil extra-familial. Le constat d’Artias pèse d’autant plus qu’il est partagé par les directeurs cantonaux de l’action sociale, l’Initiative des Villes: politique sociale et la Conférence suisse des institutions d’action sociale.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/21094 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/21094

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP