Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Economiesuisse, une organisation patronale peu soucieuse des intérêts de l’économie

L’organisation faîtière a une conception pour le moins étroite de son rôle

Economiesuisse, la fédération des entreprises suisses, est censée favoriser la création de conditions favorables à l’économie, les grandes entreprises actives au plan international comme les PME. Pourtant, à observer son comportement, on peut douter qu’elle remplisse sa mission.

Ainsi dans le dossier de l’énergie, economiesuisse peine à dégager une ligne politique qui puisse satisfaire l’ensemble de ses membres. Elle a très clairement opté en faveur des intérêts des puissants producteurs d’électricité et des distributeurs d’énergies fossiles. Si l’intérêt général de l’économie helvétique lui tenait vraiment à cœur, elle se serait prononcée sans hésitation pour l’abandon du nucléaire, une filière sans avenir. Et elle aurait milité pour un développement rapide des énergies renouvelables et une politique active d’économies d’énergie. Un choix justifié par la plus-value et la création d’emplois qualifiés que génère ce nouveau marché prometteur (DP 1914). Les positions rétrogrades d’economiesuisse ont suscité la création d’une nouvelle organisation patronale –Cleantech -, consciente de l’importance et de la durabilité de ce marché.

Economiesuisse est en fait prisonnière de son idéologie. Elle croit que seul le marché est susceptible de conduire aux bons choix économiques. Et en fait elle défend une économie de «grand-papa», celle des grandes entreprises, du productivisme, de la croissance quantitative. Ainsi son directeur a récemment encore manifesté son opposition au plan de la Confédération pour promouvoir une économie verte (DP 1915): les termes de plan et de subvention n’entrent pas dans les catégories mentales de l’organisation patronale.

En 2000 déjà, economiesuisse a pesé de tout son poids financier pour faire échouer un contre-projet à l’initiative pour un centime solaire: non à l’interventionnisme étatique, non à de nouvelles taxes. Cette taxe sur tous les agents énergétiques, soutenue par l’ensemble des acteurs économiques de la construction, de l’équipement technique des bâtiments, les paysans, l’économie forestière, les syndicats, les consommateurs et les associations de protection de l’environnement, aurait dégagé 300 à 400 millions par an pour encourager les énergies renouvelables et des investissements privés de l’ordre de 15 à 20 milliards. Et surtout un potentiel d’économie d’électricité équivalant à la production d’une centrale nucléaire, comme le rappelle Rudolf Strahm (Tages-Anzeiger, 7 juin). Le marché n’a pas répondu aux attentes et la Suisse a ainsi perdu une décennie dans la nécessaire transformation de sa politique énergétique. Au plus grand profit des électriciens et des pétroliers.

Economiesuisse, toujours en retard d’une guerre, a manifesté le même manque de discernement dans le dossier du secret et de la réglementation bancaires, ne se ralliant qu’à contre-cœur et tardivement aux réformes. Par contre elle manifeste une énergie jamais en défaut pour revendiquer des allégements fiscaux, ignorante de l’importance des prestations publiques pour le bon fonctionnement de l’économie. La récente votation neuchâteloise (DP 1916) la remplit d’aise et elle appelle les autres cantons à suivre cet exemple. Moins d’Etat, moins d’impôts, ainsi se résume son programme.

Si l’économie suisse se porte bien, c’est malgré economiesuisse.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/17906 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/17906

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP