Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Transports publics: qui doit payer?

Entre aménagement du territoire et économie, se déplacer n’est pas un choix mais une contrainte

Les nouvelles propositions de la conseillère fédérale Leuthard pour financer les infrastructures de transport mettent la gauche et les écologistes devant un dilemme: faut-il subventionner les transports publics pour les rendre attractifs ou au contraire freiner, par des tarifs plus élevés, une mobilité coûteuse et dévoreuse d’espace, d’énergie et de temps?

La nécessité de concentrer l’habitat en densifiant les agglomérations et sur les axes de transports en commun est évidente. Mais, pour y répondre, il faudrait une politique d’aménagement du territoire plus musclée. Les récentes décisions du Conseil des Etats en la matière vont dans le bon sens (DP 1889). En particulier les propriétaires de terrains constructibles verraient leur plus-value imposée, au profit le cas échéant de ceux dont les terrains retourneraient en zone non constructible. En proposant de geler pour 20 ans la superficie des zones à bâtir, l’initiative pour le paysage (DP 1803) pourrait contribuer également à ce recentrage de l’habitat.

Faut-il aller plus loin encore et décentraliser les entreprises dans les régions qui manquent d’emplois et se dépeuplent, où les loyers sont plus bas? Difficile dans une économie libérale où elles ont plutôt tendance à s’implanter dans les grands centres qui leur facilitent l’accès aux nombreux services et sous-traitants dont a aujourd’hui besoin toute entreprise moderne, et surtout qui leur proposent une offre suffisamment large de personnel qualifié. Faute de mobilité du capital, c’est aux travailleurs de se déplacer.

Pour l’heure, la politique officielle du Conseil fédéral et de la majorité du Parlement ne justifie pas de faire payer aux salariés un prix plus élevé pour leurs déplacements, aussi longtemps qu’ils ne disposent pas du libre choix de leur domicile et/ou qu’ils ne trouvent pas de travail là où ils habitent. La pénurie de logements et le niveau élevé des loyers poussent les gens à migrer vers les périphéries. Les chômeurs doivent accepter de travailler jusqu’à deux heures de chez eux. Et la recherche d’économies et de synergies conduit au regroupement des hôpitaux et des centres de formation. On doit se déplacer pour accéder à une offre culturelle plus diversifiée et à des manifestations sportives. Notre organisation économique, politique et sociale exige que l’on se déplace pour travailler et pour vivre, y compris pour ses achats et ses loisirs. Exiger que chacun paie pour ce qu’il coûte en transports, c’est faire l’impasse sur les inégalités qu’engendre l’organisation du territoire et de l’économie.

La mobilité n’est donc souvent plus un choix mais une contrainte. Elle permet à notre pays et à notre économie d’être plus efficaces et plus rentables. Il est dès lors logique que la collectivité en assume les coûts, au moins pour une bonne part. Et si ce financement public doit concerner en priorité les transports en commun, c’est que ceux-ci sont plus favorables en termes de consommation d’énergie, de pollution, d’occupation du sol. Mais aussi parce qu’ils représentent le seul moyen de déplacement pour de larges couches de la population et notamment les jeunes, les personnes âgées et tous ceux dont les revenus ne permettent pas l’usage d’une voiture.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/16582 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/16582

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP