Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

L’UDC est passée maître dans le piratage des mots

Neutralité et candidature au Conseil de sécurité de l’ONU

Le Conseil fédéral a décidé de poser la candidature de la Suisse pour un siège non permanent au Conseil de sécurité des Nations Unies. Cette décision a aussitôt suscité l’ire de l’UDC, qui y voit là une grave violation de notre statut de neutralité, puisque le Conseil de sécurité prend parti. Que voilà une conception étrange de la neutralité – motus et bouche cousue -, taillée sur mesure pour répondre au syndrome isolationniste des conservateurs nationalistes.

Lors de son adhésion à l’ONU, la Suisse a réaffirmé son statut de neutralité et obtenu de décider elle-même de mettre ou non à disposition de l’organisation des moyens et des troupes pour des opérations humanitaires ou militaires. Dans le cadre d’un mandat de l’ONU, notre pays peut participer à une opération de maintien de la paix, comme actuellement au Kosovo, sans déroger à sa neutralité. Par contre, comme la loi militaire le prescrit, il s’interdit de collaborer à une intervention onusienne visant à imposer la paix. Rien donc ne s’oppose à ce que la Suisse obtienne un siège au Conseil de sécurité.

L’indignation de l’UDC se nourrit d’une vision de la Suisse et du monde résolument ancrée dans le passé. Originairement, le droit de la neutralité exige d’un Etat qui s’y soumet qu’il ne participe pas à une guerre entre belligérants étatiques et qu’il respecte une égalité de traitement de ces derniers. La neutralité ne constitue pas un but en soi; elle n’est qu’un moyen pour assurer l’indépendance du pays. Son contenu ne peut donc qu’évoluer au gré de la situation internationale et de nos intérêts. Dans les siècles passés, la neutralité a permis de sauvegarder la cohésion d’un pays multiculturel au sein d’une Europe d’Etats-nations. Aujourd’hui, les fortes relations d’interdépendance entre les Etats imposent une politique de coopération, indispensable pour assurer la sécurité d’un petit pays. C’est ce que l’UDC se refuse à admettre en prétendant qu’une armée forte et un splendide isolement à l’intérieur de nos frontières suffisent à la tâche. La neutralité devient alors le paravent idéologique qui justifie le chambre à part helvétique.

L’UDC est coutumière de ce piratage des mots qu’elle distend – comme la neutralité – ou rétrécit en fonction de ses objectifs politiques. Ainsi elle a réduit la démocratie à l’exercice discrétionnaire de la volonté populaire, sans égard aux principes généraux du droit et aux libertés fondamentales (DP 1894). Ainsi elle se réfère inlassablement à une interprétation tronquée du gouvernement de concordance, qu’engendrerait une simple règle de trois. Ainsi elle propage une conception irréelle de la souveraineté, faisant accroire que la Suisse peut se tirer d’affaire toute seule et ignorer les contraintes d’un monde interdépendant. D’où son aversion pour les organisations internationales, l’Union européenne et tous les traités qui nous imposent des obligations. Cette conception de la souveraineté est bien sûr archaïque; elle ignore le fait que la plupart des problèmes auxquels les Etats font face aujourd’hui, économiques comme environnementaux, ne peuvent être affrontés que collectivement. La souveraineté ne consiste pas à manifester sa superbe en faisant cavalier seul, mais à se départir librement des compétences qu’on ne peut plus exercer en solitaire.

En piratant des concepts clés tels que la neutralité, la démocratie, la concordance, la souveraineté, l’UDC tout à la fois s’appuie sur la nostalgie d’un passé révolu et construit une mythologie qui occulte le réel. Elle actionne le ressort d’un conservatisme qui isole le pays. Alors qu’elle prétend à elle seule sauver la Suisse, elle contribue à sa paralysie et, à terme, à son insignifiance. Paradoxal comportement d’un parti qui a choisi comme slogan la qualité suisse et qui ne cesse de dénigrer les qualités qui ont permis et permettent à la Suisse d’exister: respect des minorités, recherche du compromis – garant de la préservation des subtils équilibres indispensables à la survie du pays -, ouverture au monde notamment.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/16418 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/16418

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP