Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

Aide sociale par les transports gratuits: c’est l’échec!

La politique des transports trop souvent détournée par les fausses bonnes idées

Photo Ol.v!er
Photo de Ol.v!er (licence CC)

Fausse bonne idée au parlement vaudois. Avec son groupe, le député POP Bernard Borel milite pour la gratuité des transports publics. Après un échec cuisant d’une première initiative sur la gratuité généralisée, il propose une gratuité sur l’ensemble du canton pour les jeunes en formation, les chômeurs, les bénéficiaires du revenu d’insertion et les retraités touchant les prestations complémentaire de l’AVS. On cumulerait ainsi deux bienfaits: une aide sociale et la promotion des transports publics. C’est encore un échec. A courir deux lièvres à la fois, on ajuste mal son tir.

La stratégie d’aide sociale du gouvernement est mieux ciblée. Le conseiller d’Etat Pierre-Yves Maillard a ficelé un paquet pour lutter contre la précarité. Le renforcement du revenu d’insertion, les prestations complémentaires pour les familles pauvres, la rente-pont pour les chômeurs en fin de droit, les assurances perte de gain seront financés par des prélèvements sur les salaires. Le succès politique de ce projet semble assuré. Les personnes en situation précaire préfèreront disposer de meilleurs revenus que de bénéficier de la gratuité des transports dont elles n’auront souvent pas l’utilité.

Le besoin de transport pour les jeunes en formation est fort diversifié. Les communes sont responsables de ce secteur. Les bus scolaires fonctionnent en zones rurales. Dans les villes, les transports publics prennent la relève. Depuis la rentrée scolaire 2010, la commune de Lausanne a mis en place un système de gratuité pour certains et d’abonnement à prix réduit pour d’autres. Il est ciblé en fonction des besoins et de l’incitation au transfert modal. On espère créer, chez les jeunes, le réflexe du transport public et freiner le voiturage par les parents. L’exemple lausannois servira de test. Il permettra de fixer une stratégie plus subtile qu’une gratuité générale et identique pour l’ensemble du canton.

Les transports publics sont largement subventionnés. Mais il ne suffit pas d’abaisser les prix pour inciter l’automobiliste à prendre le train ou le bus (DP 1765). Il faut accroître l’offre, augmenter les cadences et faire payer à la voiture les coûts qu’elle occasionne. Les transports publics de la ville de Zurich sont les meilleurs de Suisse, ce sont aussi les plus chers. Ce n’est pas en privant les transports publics d’une partie de leurs revenus par la gratuité que l’on facilitera leur développement.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/15989 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/15989

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP