Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

Initiative «impôts équitables»: «Le Temps» admet enfin son erreur

L’abus d’autorité du «média suisse de référence», mais aussi du professeur Bernard Dafflon, dénoncé par un citoyen de La Chaux-de-Fonds

Photo de Joe Penniston
Photo de Joe Penniston (licence CC)

L’initiative «pour des impôts équitables», sur laquelle le peuple vote le 28 novembre, obligerait tous les cantons à imposer à 22% minimum les tranches de revenu au-dessus de 250’000 francs. Cette augmentation ne concernerait à peu de chose près que les cantons qui pratiquent la sous-enchère fiscale pour «piquer» les contribuables aisés des autres cantons. En outre, il faudrait qu’une personne gagne bien plus que 250’000 francs pour vraiment sentir les effets de l’initiative. Par exemple, dans un canton à très basse fiscalité, une personne gagnant 300’000 francs pourrait se voir taxer à 10% pour les 250’000 premiers francs et à 22% sur les 50’000 francs suivants. Elle ne payerait donc, en définitive, qu’un modeste taux moyen de 12%, impôt communal compris.

Pourtant Le Temps du 13 octobre a considérablement exagéré la portée de l’initiative, affirmant qu’un revenu de 250’000 francs serait imposé à 22%. Tout le monde a le droit de se tromper; en l’occurrence, notre «quotidien romand de référence» en a fait un usage particulièrement abondant. J’ai dû envoyer pas moins de quatre courriels, en menaçant à deux reprises de dénoncer le cas au Conseil de la Presse, pour obtenir la publication du rectificatif ci-dessous, paru le 9 novembre:

«L’analyse de l’initiative fiscale comportait une erreur. Il était faux de dire que le taux d’imposition à Wollerau passerait à 22% pour des revenus de 250’000 francs. Selon l’initiative, le taux de 22% concerne chaque franc supérieur à 22% .» [NDLR: en réalité chaque franc supérieur à 250’000 francs]

Rappelons que Le Temps a pris parti très vigoureusement contre l’initiative, dans au moins deux articles. Compte tenu de ce qui précède, on peut se demander si cette prise de position est vraiment réfléchie. Rappelons aussi que l’erreur du Temps avait déjà été commise dans L’Impartial, L’Express et La Liberté, qui avaient été induits en erreur par le professeur d’université fribourgeois Bernard Dafflon, pourtant spécialiste de la fiscalité. Tout comme Le Temps, ces journaux ont depuis admis qu’ils s’étaient trompés.

Il n’est pas anodin que la presse romande ait diffusée une information erronée sur un sujet passant en votation. Cette erreur a pu amener certains votants à exagérer la portée de l’initiative socialiste et à croire que leurs impôts risquaient d’augmenter alors que ce n’était pas le cas. J’appelle donc tous les lecteurs de la présente à faire en sorte que la population soit informée correctement et puisse voter en connaissance de cause.

Christophe Schouwey, La Chaux-de-Fonds

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/15864 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/15864

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP