Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

Taux de chômage: effets pervers de la révision proposée de la LACI

Illustration fribourgeoise d’un aspect méconnu de la votation du 26 septembre sur l’assurance-chômage

Photo de Rakan
Photo de Rakan (licence CC)

Durant cette fin d’été les médias nous ont seriné les performances et la santé de l’économie suisse, à croire que le chômage a disparu ou que tous les journalistes font campagne pour l’adoption de la révision de la loi. Il y avait pourtant 158’000 chômeurs à fin avril 2010. Bien sûr le taux de chômage a baissé durant l’été; mais c’est normal étant donné que l’agriculture et le tourisme emploient nettement plus de bras qu’en hiver.

Mais notre propos n’est pas là. On ne sera pas surpris de savoir que la Suisse a une particularité de plus: en matière de calcul du taux de chômage. En gros chez nous sont considérés comme chômeurs les personnes inscrites auprès d’un office régional de placement. Quid des personnes qui sont sans emploi mais qui ne sont pas inscrites pour diverses raisons, comme les jeunes qui terminent leur formation, les chômeurs de longue durée qui n’ont plus droit à des prestations, les femmes qui se sont occupées de leurs enfants et qui veulent ou doivent reprendre une activité, tous les travailleurs au noir?

Toutes ces personnes n’entrent pas dans le calcul du taux de chômage. Elles font partie des «demandeurs d’emploi». A fin 2009, leur nombre s’élevait à 223’000. Dans le canton de Fribourg, en moyenne mensuelle, les chômeurs étaient 4’251 en 2009 et les demandeurs d’emploi 7’217. A fin avril 2010, la ville de Fribourg comptait 929 chômeurs soit un taux de chômage de 5,1 % et 1’704 demandeurs d’emploi soit un taux de 9,3 % par rapport à la population active !

Ce dernier taux, on ne nous en parle jamais – ou que très rarement. C’est pourtant celui-là qui devrait être utilisé en comparaison internationale et là on s’apercevrait que la Suisse n’est pas si brillante que cela.

Bien sûr la réduction des prestations, qui n’a qu’un but financier, est un scandale par les souffrances qu’elle va engendrer. Mais la révision proposée de la LACI aura un effet pervers: celui de faire tomber plus de gens hors des statistiques. Tous les gens qui n’ont pas cotisé suffisamment longtemps pour avoir droit à des prestations ou ceux qui arriveront en fin de droit plus vite ne seront pas considérés comme chômeurs. Et les partis de droite pourront s’enorgueillir du succès de la révision de la LACI et du succès de la Suisse en matière de chômage!

Cette révision est en outre un report de charges sur les cantons. Si la révision est acceptée, l’aide sociale va grimper et bonjour les augmentations d’impôt!

Cet article a paru dans Sel & Poivre / Pfeffer & Salz, le journal du PS fribourgeois

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/15306 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/15306

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP