Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

On ne naît pas Suisse, on le devient

La Suisse que l’UDC veut protéger n’existe pas

Photo de Martin Abegglen
Photo de Martin Abegglen (licence CC)

La consultation populaire menée par l’UDC annonce la couleur. La brochure de 24 pages distribuée dans toutes les boîtes aux lettres du pays est «stempelisée» d’un écusson rouge à croix blanche quasi-officiel. L’UDC elle-même se labellise «qualité suisse» et a pour slogan «pour une Suisse forte».

Les cibles sont connues: les étrangers en nombre trop élevé qui «abusent» du droit d’asile et des prestations sociales, prennent des places de travail, commettent des délits, quand ils ne prient pas Allah.

Mais qui l’UDC défend-elle? La réponse n’apparaît qu’en filigrane dans la brochure parce qu’elle doit être évidente aux yeux du lecteur: la Suisse et les Suisses que l’on se garde bien de définir. On en appelle à la représentation et donc au mythe.

Quelles sont ces «qualités et traditions essentielles de notre pays» que les problèmes sociaux «générés par l’immigration» menaceraient? Les concerts de joddle, les soirées jass, les lancers de drapeau? Quels sont ces «us et coutumes suisses» auxquels les étrangers doivent se soumettre? Le cervelas, le lavage de la voiture le samedi matin, la couleur des sacs poubelle, les trains qui arrivent à l’heure? Quels sont les «mœurs» et les «valeurs» des citoyens suisses de naissance qui seraient différentes de celles de certains naturalisés? La ponctualité, le propre en ordre, la discrétion? Si les naturalisés sont des Suisses au rabais, ainsi que le prétend l’UDC, alors qui sont ces «vrais» Suisses? Combien d’années ou de générations faut-il?

Parler au nom de la Suisse ou du «peuple» sans les définir est un procédé récurrent utilisé par Christoph Blocher, qui a déjà été dénoncé (DP 1748). Rabâchons: cette Suisse-là est une escroquerie intellectuelle. Une arnaque et un leurre.

La Suisse n’est ni la France, ni l’Allemagne, ni l’Italie. C’est ce qu’il la rend souvent exotique, parfois incompréhensible pour nos voisins. La Suisse n’est pas issue d’une dynastie monarchique; elle n’a pas de langue commune; ses frontières géographiques d’un versant à l’autre des Alpes, d’une rive à l’autre du Rhône, du Rhin ou du Doubs n’ont souvent rien de naturel. La Suisse n’existe que par la volonté: celle historique des grandes puissances qui l’entourent et celle de ses habitants de vivre en communauté. Elle s’est construite sur la base des valeurs fondamentales qui figurent dans la Constitution fédérale. La Confédération ressemble plus aux Etats-Unis d’Amérique ou à ce que pourrait être un Etat fédéral européen en devenir – comme l’écrivait Denis de Rougemont – qu’à l’un de ses voisins.

La Suisse ne se définit ni par des qualités et traditions, ni par des us et coutumes, ni par des mœurs communes à l’ensemble de ses citoyens, ni par une religion. Elle s’est au contraire toujours caractérisée par une grande diversité de ce point de vue. Autrefois, les protestants, les catholiques et les juifs; les francophones, les italophones et les alémaniques; les bourgeois, les ouvriers et les paysans. Aujourd’hui, les musulmans, les personnes originaires des autres pays d’Europe et du monde, les clandestins. Aucun destin ne définit par avance ce que l’on considère comme un citoyen helvétique: on ne naît pas Suisse, on le devient.

Cette construction fédéraliste, véritable antidote à un tronc commun, est parfois déplorée comme s’il s’agissait d’un défaut: besoin d’identité, besoin de visibilité comme aiment le répéter les grands communicants. Certains font d’ailleurs l’erreur de remplacer les clichés conservateurs dans lesquels l’UDC enferme le pays par d’autres: pour schématiser, la Suisse d’Henry Dunant plutôt que celle de Guillaume Tell. Cette faiblesse supposée fait au contraire la force de notre pays. Un vaccin qui a permis à la Suisse de résister aux nationalismes des vieux Etats qui ont mis l’Europe à feu et à sang par deux fois au XXème siècle et qui menacent encore la construction européenne.

Combattre les thèses de l’UDC, c’est d’abord combattre cette vision erronée du pays, ce nationalisme unschweizerisch qui est contraire à l’idée même de Confédération. Le vrai nom d’un pays que l’UDC connaît si mal qu’elle ne l’utilise jamais.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/14921 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/14921

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP