Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

Edito: Il faut réinventer l’art du débat

Le rejet de l’Initiative pour la protection génétique traduit clairement une répugnance à l’égard de l’interdit érigé en mode de gouvernement, le refus d’un intégrisme qui distingue de manière catégorique entre le bien et le mal. Mais, a contrario, quelles perspectives ouvre-t-il au génie génétique ?
Ë coup sûr, l’ample majorité qui s’est exprimée sur ce thème controversé n’a pas voulu donner un blanc-seing aux chercheurs et aux industries. Le pari populaire, c’est de croire que le contrôle est non seulement possible, mais encore plus efficace que la mise à l’index. Les adversaires de l’initiative comme le Conseil fédéral l’ont sans cesse répété : cette nouvelle technologie, à la fois riche de promesses et lourde de conséquences encore inconnues, exige prudence et circonspection. Ë cette fin, le Conseil fédéral a élaboré un ensemble de mesures législatives Ð le projet Gen-Lex Ð en guise de garde-fou ( voir le dossier de l’édito en page 2 ). C’est dans ce contexte clairement défini que la majorité populaire s’est déterminée. L’honnêteté exige maintenant que le Parlement confirme, sans succomber à une tentation qu’il connaît trop bien, celle de la dilution des exigences.
L’adoption de Gen-Lex ne constitue qu’une étape. Car la recherche ne connaissant pas de répit, de nouvelles découvertes surgiront, et avec elles leur lot de problèmes, d’interrogations et de réponses à donner. Au soir du 7 juin, les perdants se sont consolés de leur défaite en soulignant que leur initiative avait déclenché un vaste débat. Certes, et ce n’est pas le moindre de leurs mérites d’avoir fait sortir les chercheurs de leurs laboratoires pour expliquer leur travail. Reste que la campagne référendaire n’a pas toujours volé très haut, chaque camp n’hésitant pas à prendre en otage les malades, l’un maniant le chantage à l’emploi et l’autre brandissant une nature sacralisée.
Sur un thème aussi riche d’enjeux et d’une telle complexité, le débat démocratique ne peut se nouer autour d’un projet aussi rudimentaire et rigide qu’une initiative et ne déboucher que sur une question bêtement binaire. Dès lors nous avons à imaginer et à mettre en place d’autres structures de dialogue pour préparer le terrain des prochaines décisions. Qu’elles aient pour nom « conférences de consensus » ou « forums publics », elles devront permettre de débattre avec sérieux des faits et des valeurs en jeu. Tout le contraire des terribles simplifications publicitaires qu’impose la recherche d’une victoire devant le peuple.
JD

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/1269 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/1269

Thématiques

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP