Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

Le libre-échange : Une théorie obsolète

Les partisans inconditionnels du libre-échange se réfèrent encore à la théorie de l’avantage comparatif développée par David Ricardo au XVIIIe siècle. La division internationale du travail implique que chaque pays se spécialise dans la production où il excelle, le libre-échange assurant alors à chacun le bien-être.
René Erbe, professeur honoraire d’économie aux universités de Neuchâtel et de Bâle, rappelle que la théorie de Ricardo repose sur deux postulats : le commerce ne modifie pas la structure économique des pays en relation d’échange, et les facteurs de production sont immobiles. Deux postulats aujourd’hui démentis par les faits. En réalité, le libre-échange déstabilise les économies nationales, ce qui justifie des mesures de protection durant les phases d’adaptation.
Dans leur ouvrage sur le nouveau contrat social, Guy Roustang et ses collègues font le même diagnostic :
« Le modèle théorique des avantages comparatifs repose sur l’hypothèse que les coûts comparatifs restent invariables au cours du temps. Mais cela ne vaut à la rigueur que dans le cas des ressources naturelles ( pétrole, minerais, ou encore produits agricoles très spécifiques ), car pour bien des industries la situation change constamment, en fonction notamment des investissements qui entraînent des progrès techniques. Accepter de sacrifier des industries existantes au nom des avantages comparatifs peut être une erreur, compte tenu des installations perdues et de la mise au chômage d’une main-d’œuvre peu susceptible de retrouver un emploi ailleurs. Le coût économique et social de tels abandons devient de plus en plus élevé et risque de fragiliser l’équilibre économique et social ( et donc l’équilibre politique ) d’un pays. Ces abandons n’ont pas du tout la même signification s’ils font l’objet de compensation entre pays d’une même zone géographique qui se sentent solidaires et qui connaissent un minimum d’intégration politique : c’est tout l’enjeu d’une politique économique européenne commune ». jd

Guy Roustang et alii, Vers un nouveau contrat social, Desclée de Brouwer, 1996.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/1266 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/1266

Thématiques

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP