Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

Finances genevoises: La méthode Coué

Le soufflé des gros titres de l’Agefi sur les comptes genevois est vite retombé. Mais les finances genevoises exigent plus qu’un traitement cosmétique.Les « révélations » du quotidien économique L’Agefi se sont vite dégonflées. Non, le Conseil d’État n’a pas trompé les députés, pas plus que les autorités n’ont cherché à induire en erreur les contribuables. Pas de manipulation discrète des chiffres mais un bricolage très officiel des comptes annuels de manière à rendre présentable le déficit cantonal : abaissement de 10 à 6 % du taux d’amortissement, absence de provisions pour les créances fiscales irrécupérables, transfert sur le compte d’investissement de dépenses de fonctionnement. En réalité, c’est tout un canton qui s’est délibérément voilé la face. Ces pratiques, qui n’ont jamais été dissimulées, l’Inspection cantonale des finances les critique depuis des années. Sans succès. Le seul mérite de L’Agefi est d’avoir imposé le débat public.
En l’occurrence, la situation des finances publiques se révèle moins grave que le refus de regarder la réalité en face. Genève a dépensé et investi sans compter à l’époque des vaches grasses. De plus le canton a tardé à réagir lorsque les recettes se sont tassées. Aujourd’hui, les dépenses sont stabilisées et l’essentiel du déficit correspond aux intérêts de la dette accumulée. C’est pourquoi il importe de tout mettre en œuvre pour que cette dette ne progresse plus.

Un chemin étroit

Les trois experts mandatés par le nouveau Conseil d’État pour analyser le déficit cantonal le reconnaissent : la marge de manœuvre des autorités est étroite. Du côté des recettes, ils suggèrent notamment la réalisation de certains actifs financiers et une amélioration des rentrées fiscales grâce à des contrôles plus rigoureux. Côté dépenses, une réflexion sur les priorités de l’État et une analyse plus rigoureuse des subventions devraient conduire à des économies supplémentaires.
Micheline Calmy-Rey, la nouvelle responsable socialiste des finances cantonales, semble décidée à mettre de l’ordre dans la maison. Un ordre auquel le gouvernement précédent a préféré les retouches cosmétiques et les économies linéaires. jd

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/1259 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/1259

Thématiques

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP