Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste du 31 octobre 1963 au 24 juin 2021
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Après 58 ans, Domaine Public a cessé de paraître. Ce site ne publiera plus de nouveaux articles et est en cours de transformation pour présenter l'histoire et les archives du journal.

Paysage politique: Après le creux de la vague, les Verts reprennent vie

Après les élections fédérales de 1995, on les voyait pratiquement à l’agonie. En effet, les Verts perdaient alors près de la moitié de leurs sièges au Conseil national, essentiellement au profit des socialistes qui avaient habilement intégré à leur programme le gros des revendications écologistes. La chute se confirmait ensuite dans plusieurs cantons.

Dans les exécutifs

Aujourd’hui, la formation verte a clairement remonté la pente, comme en témoignent les récentes élections à Genève, à Zurich et dans le canton de Vaud. De plus, ce parti réussit à placer ses candidats dans les exécutifs malgré le handicap que représente le scrutin majoritaire pour les petits partis. Ë quoi tient cette soudaine renaissance ?
Bien sûr les alliances nouées ici et là avec la gauche socialiste, voire l’extrême-gauche, se sont révélées arithmétiquement payantes. Mais il y a plus. Les Verts ont réalisé une mue importante, abandonnant progressivement leurs habits protestataires, voire catastrophistes, au profit d’une approche délibérément réformiste. L’évolution de leur position sur l’Europe est à cet égard révélatrice. D’abord farouchement opposés au monstre bureaucratique bruxellois gavé de croissance économique, les Verts ne s’opposent plus à l’intégration européenne, même s’ils déclarent suivre le processus avec un regard critique.
De plus les écologistes ont proposé toute une série de réformes qui reflètent leur volonté de participer et d’influencer le changement social en cours. On est loin des militants en sabots, nostalgiques d’un passé écologiquement correct. Les premiers, ils lancent l’idée de la flexibilité de l’âge de la retraite et d’une fiscalité basée sur la consommation d’énergie. Ils n’hésitent pas à prôner une politique des étrangers plus libérale et à mettre en question l’efficacité de l’état-providence et de son administration.
Cette approche plus originale et moins coincée des grands thèmes de l’heure tranche avec un certain conservatisme de la gauche traditionnelle, crispée sur les acquis sociaux et peu perméable encore à la nécessité de la modernisation de l’État. Ces propositions comme la qualité indéniable des magistrats écologistes, à la fois sérieux dans leur travail et innovateurs dans leur gestion, ne peuvent que séduire un électorat jeune et instruit. Un électorat qui n’accorde plus grande confiance aux recettes classiques de la droite comme de la gauche. Ë l’avantage des Verts aussi, le fait que ces derniers n’ont pas à assumer le poids d’une longue histoire et des réflexes induits par les combats anciens. jd

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!
logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/1255 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/1255

Thématiques

Accueil

Auteures / Auteurs

Les articles

Les publications

Le Kiosque

À propos de DP