Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Pour ne manquer aucun article

Recevez la newsletter gratuite de Domaine Public.

Le centime bleu

La solidarité internationale n’est pas qu’une affaire d’Etat, mais aussi une action des communautés de proximité

Photo de darkpatator
Photo de darkpatator (licence CC)

L’eau est à la fois vitale et mal répartie. Un milliard d’habitants n’y ont pas un accès régulier, que ce soit dans les régions arides ou dans les favelas surpeuplées. Il en résulte une mortalité infantile aggravée. Deux millions d’enfants meurent chaque année, contaminés par de l’eau souillée. C’est une donnée première de la géographie humaine; y remédier est un impératif de la solidarité.

La gestion, la production, la distribution, le partage de l’eau mobilisent les chercheurs (désalinisation, forages), les biologistes (épuration), les géologues – et bien sûr les diplomates confrontant les droits de ceux qui sont en aval ou en amont.

Dans ce formidable enjeu, la Suisse peut et doit jouer un rôle de premier plan. Elle est connue comme château d’eau européen et accessoirement comme siège d’une des plus grandes multinationales de l’eau, Nestlé. Mais surtout, l’eau y est considérée comme un service public, ne devant générer ni profit, ni impôt. Sa gestion exige l’intervention de professionnels de haut niveau détenteurs d’une technologie qui pourrait être exportable.

D’où la question légitime: devons-nous mettre à disposition des pays demandeurs notre savoir-faire?

Tant au niveau fédéral sous l’impulsion de la DDC (Direction du développement et de la coopération) que des ONG, des réalisations remarquables ont été menées à bien. Mais il serait possible de faire plus, notamment en associant les cantons et les communes. C’est ce qu’a demandé le groupe des Verts au Grand Conseil vaudois. Par postulat, il a proposé que soit prélevé un centime par m3 d’eau pour financer des projets de distribution dans des pays qui se battent pour améliorer leur accès à l’eau.

Frileux ou solidaire?

La réponse du Conseil d’Etat est brève, pointilleuse, négative, décevante. Il rappelle que la fourniture de l’eau est responsabilité des communes, qui ont créé pour l’accomplissement de cette tâche des structures diverses. Le prélèvement obligatoire d’un centime par commune en serait rendu administrativement lourd. De surcroît, la facturation de l’eau ne doit comporter aucune prise en compte autre que les frais de ce service. Et il n’est pas dans les intentions du Conseil d’Etat de modifier cette base légale.

Le Courrier du 14 mai, est-ce une coïncidence, renseigne sur un projet de la ville de Lausanne qui pour chaque m3 d’eau vendu investit un centime pour la distribution de l’eau à Nouakchott, capitale de la Mauritanie. Il s’agit prioritairement d’organiser avec des camions-citernes le ravitaillement de points d’accès à l’eau. D’autres communes vaudoises et valaisannes, sur la même base, un centime par m3, participent à cette action.

L’Etat va-t-il rappeler à l’ordre strict ces communes? Rien ne l’empêche de déclarer que, dans ces limites, l’interprétation de la loi est acceptable; sinon il n’est pas difficile de créer la base légale adéquate.

Vaud avait été pionnier dans l’aide au tiers-monde. Notamment, il y a quarante ans sous l’impulsion d’un membre de l’équipe rédactionnelle de Domaine Public, Henri Galland, qui avait créé et soutenu en Tunisie une école professionnelle de dessinateur en génie civil. Ces interventions, peu coûteuses par rapport à leur efficacité évidente, expriment la solidarité par l’acte et font partie de la politique extérieure. Le canton de Vaud, dans son rapport annuel sur sa politique extérieure, devrait y consacrer un chapitre pour renseigner et associer le Grand Conseil. Le récent refus du Conseil d’Etat appelle en retour un refus du refus.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/11897 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/11897

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP