Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963
Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant, différent, réformiste depuis 1963

Urbanisation : Le paysage à vue d’œil

L’exposition Disparition et invention d’un paysage, au Musée historique de Lausanne, revient sur la métamorphose d’un paysage campagnard en site urbain. Une photo des années huitante est le point de départ de l’entreprise de Claude Huber. Elle réunit d’un seul coup, face à face, la prairie encore libre et l’avancée des grues et des bâtiments. Cette image retrouvée au hasard d’une fouille dans ses archives photographiques a motivé l’exploration des architectures de l’EPFL et de l’Université de Lausanne entre 1996 et 2002.
Frappé par l’opposition entre la nature et l’artifice, Claude Huber l’a regardée de près. Les bâtiments – ou les fragments de murs et de façades retranchés de l’ensemble – ne peuvent occulter le terroir. Les bois et les champs sont toujours là. Une dialectique ambivalente semble cependant voir le jour. L’assimilation dans le cas de l’EPFL et l’adaptation pour l’Université. L’une et l’autre suggèrent deux visions de l’urbanisation. Du côté de l’EPFL, le territoire est occupé. La nature est un faire valoir jardinier. Une agglomération géométrique et rationnelle aménage la campagne désormais réduite à surface constructible. Du côté de l’Université, l’espace est investi par étapes successives. La nature garde ses prérogatives, le bâti s’introduit dans les plis du paysage sans l’effacer. C’est une ponctuation.
Mais au cœur de cette dialectique il y a le vide. Jean-Bernard Racine, directeur de l’Institut de Géographie de l’Université s’étonne dans un texte publié dans le catalogue de l’exposition: « ? les étudiants sont aux abonnés absents, comme ( ?) l’ensemble des utilisateurs. Pourquoi ?» Peut-être parce que le paysage de Claude Huber réclame la disparition des hommes et des vivants. Car ils sont porteurs d’anecdotes et de singularités qui troublent l’objectivité recherchée. Le temps est désamorcé. Les photos ont été pressées, polies, rehaussées. Elles sont belles et parfaites. C’est le catalogue d’un paysage extirpé de son terreau. Chaque pièce est reproductible. Comme un vêtement chez Veillon, un meuble chez Ikea. Ou la pièce d’un puzzle que l’on peut recomposer ou inventer au fur et à mesure.
C’est ici que l’inventaire photographique quitte le compte rendu et glisse vers la fiction. La preuve par l’image touche à sa limite. A force de multiplier les clichés – d’aligner les angles et les cadrages – le paysage dont ils portent la marque disparaît. Il devient improbable, méconnaissable, étranger. Il change. Il est inventé. Si les grands projets urbanistiques façonnent les lieux à leur image, l’œil – origine du paysage, de ce qui est vu – en redouble à son tour l’énigme.

Claude Huber, Disparition et invention d’un paysage, Photographies du site universitaire et polytechnique de Dorigny Ð Ecublens 1996 – 2002, Musée historique de Lausanne, jusqu’au 10 août 2003.

Une réaction? Une correction? Un complément d’information? Ecrivez-nous!

Et si l’envie vous prend de passer de l’autre côté de l’écran, DP est ouvert aux nouvelles collaborations: prenez contact!

logo creative commmons Republier
La reproduction de cet article est autorisée et gratuite, mais selon les modalités du présent contrat Creative Commons: activer un lien vers la page ou citer l'URL de celle-ci, https://www.domainepublic.ch/articles/1091 - Merci
DOMAINE PUBLIC

Analyses, commentaires et informations sur l'actualité suisse
Indépendant et différent depuis 1963
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch
Newsletter gratuite chaque lundi: les articles, le magazine PDF et l'eBook
En continu, avec liens et réactions sur https://www.domainepublic.ch

Lien vers l'article: https://www.domainepublic.ch/articles/1091

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Articles par courriel

Flux RSS

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook.
Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus).
Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site.

Si vous avez apprécié cet article, ne manquez pas les prochains en vous abonnant gratuitement au moyen d'une des trois options suivantes.

L'hebdomadaire

Recevez tous les lundi par courriel le sommaire des nouveaux articles et le lien vers l'édition PDF ou l'édition eBook. Je m'abonne

Articles par courriel

Recevez chaque article dès parution (un courriel par jour au plus). Je m'abonne

Flux RSS

Lisez les articles dans votre agrégateur, ajoutez les sur votre blog ou site. Je m'abonne

Accueil

Les auteur-e-s

Les articles

Les publications

Le Kiosque

A propos de DP